Passeur d'âme

mercredi, janvier 30, 2019 Iris 1 Comments

Viens, n’aie crainte, les spectres sont partis, ils n’oseront pas approcher de ma barque. L’issue des combats ? Tu n’as plus à t’inquiéter de la bataille, elle ne te concerne plus. Tu es mort. Ta fin fut brutale et tu es désorienté. Je suis là pour t’aider. Mon nom est Thurii Evola et je suis passeur des âmes.

Je vogue dans le Plan Éthéré pour mener à bon porte les défunts. Je suis un valkyre. Je te mènerai au travers des eaux sombres jusqu’aux clartés éternelles et véritables de l’Astral, loin des tentations mensongères des damnés de Mélancolia, de la mort-vivance et des diaboliques tourmenteurs des âmes.

Âmes des vainqueurs et des vaincus, des rois et des mendiants venez à moi. Dans votre nouvelle vêture translucide, vous ne portez plus que la mémoire lasse de vos vies éteintes. Il vous reste encore des souvenirs et des émotions, parfois assez de volonté pour accomplir un dernier haut fait, visiter un proche dans son sommeil pour lui transmettre un message.

Ne vous attardez pas trop, la folie et le désespoir guettent ceux qui demeurent. Les âmes usées et abîmées ne pourront pas prétendre à franchir les portes des paradis. 

Destinée des valkyres


Les valkyres naissent de l’union d’un mortel et d’un être céleste, ou parfois quand une femme enceinte est exposée à des forces sacrées. Leur nature planaire transparait souvent dans des détails, tels que la couleur ou l’aspect de leurs cheveux, yeux, peau ou ongles. Réputés avoir un sourire lumineux et communicatif, ils sont souvent des agents du Bien, en lutte contre diables, démons, Chancre ou agents des aboleths. 

 De toute éternité, des anges endossèrent le rôle des guides des défunts, les accueillant dans l’Éthéré dans une barque et les conduisant jusqu’aux bienheureux domaines paradisiaques de l’Astral. Il s’agit le plus souvent de devas qui portent un manteau à capuche ou une tenue de deuil. Leurs missions sont diversifiées : chercher les croyants de divinités et les mener à bon port ; surveiller les guerres afin d’éviter que trop de trépassés ne deviennent des morts-vivants ; chasser les monstres de l’Éthéré qui tentent de se nourrir des âmes ou des mortels égarés ; se rendre sur Mélancolia pour y libérer une âme capturée injustement. Ils sont chargés d’aider les morts à accepter leur sort, afin d’empêcher que se forment des morts-vivants. Cela peut les amener à se charger de défunts que les personnages voudraient ramener à la vie et dès lors compliquer cette tâche. Il faudra parfois s’en prendre à un guide des morts, défenseur du bien, pour lui arracher une âme afin de ressusciter une personne… 

 Un valkyre, passeur d'âme, par Gawain

--
 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

1 commentaires:

Des nouvelles dans la saccoche

vendredi, janvier 25, 2019 Iris 4 Comments

Une brève pour vous relayer des nouvelles d'Agate et de tout ce qu'elle a dans sa sacoche en ce début 2019 avec un tour d'horizon des projets pour chaque gamme !

C'est par ici !


Sacoche de composantes de sort, par Gawain

--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

Le prophète du malheur

mardi, janvier 22, 2019 Iris 0 Comments

Ses écailles évoquent une pierre d’obsidienne dont la surface serait humide, couverte non pas d’eau mais d’acide. Il habite dans les marais ou les grottes menant à l’inframonde d’où il mène parfois les armées de ravageurs du Chancre. 

Le prophète des ruines 


Le dragon noir bénéficie d’un don de prescience du malheur, une forme de divination qui l’attire parfois de loin pour assister à la chute de glorieuses cités ou de l’effondrement de civilisations entières. Il prend le temps de regarder la splendeur intacte, survolant les cités sans attaquer autrement que pour satisfaire leur faim. Avec la patience d’un être immortel, il peut arriver bien avant que les habitants ne soient en mesure de deviner le malheur qui les attend. La présence du dragon pourtant est l’assurance que les germes du Mal sont bel et bien plantés et que l’issue sera grandiose et tragique. Le dragon noir se délecte de loin du spectacle, mais n’y participe que marginalement avant de se nourrir des victimes, vivantes ou mortes, et de prendre possession des ruines les plus majestueuses. Des aventuriers parviendront-ils à empêcher l’issue fatale ou réduire son importance ? Le dragon noir, quoique paraissant neutre au début, n’hésitera pas à s’en prendre aux héros pour les empêcher de le priver de la ruine qu’il espère. Il enverra ses sbires à leurs trousses voire les attaquera en personne. 

L’arrivée des dragons noirs en Cyrillane 


La Cyrillane est devenue la contrée dont l’avenir est le plus sombre. Le pays est en proie à la guerre civile, les exactions sont nombreuses tout autant que les déplacements de population et les combats, parfois rue par rue. Les dragons noirs ne pouvaient résister à l’attrait de cet effondrement et plusieurs (leur nombre est incertain) se sont installés dans les ruines ou surveillent de loin le désastre, suivant les armées et les colonnes de réfugiés miséreux, tout en prélevant ponctuellement leur dîme de chair quand la faim leur vient. Certains dragons noirs s’associent avec une faction, parfois sincèrement séduits par la folie des nilhiliens. D’autres jouent les mercenaires, quand quelques-uns encore semblent se rapprocher de la liche Mégare de Cyrillane qui observe tous ces événements avec grand intérêt. 

Le bourreau des innocents 


La tactique du dragon noir vise à détruire psychologiquement ses ennemis. Pour cela, il s’en prend toujours en premier aux cibles faciles accessibles : blessés et civils. Puis il opte volontiers pour des méthodes de guerre asymétrique : attaquer brièvement et violemment puis repartir. Le véritable combat n’a lieu qu’ensuite, quand le dragon noir pense avoir l’avantage sur des adversaires amoindris. 

 Un dragon noir nageant en eaux troubles à côté d'alligators, par Gawain


L’apprenti tyran 


Kobolds et saurians (les "hommes-lézards") se sont retrouvés régulièrement au cours de l’histoire à être les serviteurs zélés d’un jeune dragon noir cherchant à rassembler des richesses. L’apprenti tyran réclame des tributs et des sacrifices tout en apprenant les bases de la stratégie. Ce genre d’expérience politique s’avère souvent brouillonne et ne dure guère.


 Bébé tyran, par Gawain

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

0 commentaires:

Sorcières de l'éthéré et des sables

mardi, janvier 15, 2019 Iris 0 Comments

Les sinistres tormantes furent autrefois des sorciers et sorcières qui cherchèrent à maîtriser des puissances liées au plan Éthéré et à la mort. Certaines pactisèrent avec des fiélons, et acquirent l’immortalité en se transformant en ces créatures. Des guenaudes vertes qui ont perdu tout lien et tout intérêt pour la féerie peuvent aussi devenir des tormantes. En général, les tormantes paraissent être des femmes et des hommes marqués par les ans, usés par des pouvoirs maléfiques qui ont irrémédiablement corrompu toute innocence et anéanti toute bonté. 

Le poids de l’expérience 


Les tormantes peuvent avoir un savoir arcanique développé au-delà des sorts innés qu’elles maîtrisent. Selon ce qu’elles furent autrefois, elles peuvent avoir quelques aptitudes de magiciennes, d’ensorceleuses, de bardes ou de sorcière grâce auxquelles elles s’avèrent bien plus dangereuses. Ces créatures sont également fréquemment pourvues en objets magiques divers et certaines savent les fabriquer à la demande. Reste à savoir si les aventuriers sont prêts à payer le prix qu’elle demandera. 

Reines des ruines 


Leur goût pour le biscornu, l’érodé et le décati pousse les tormantes à volontiers s’installer dans des ruines qu’elles aménagent à leur convenance. Elles s’assurent que les lieux seront gardés par des serviteurs dévoués, avec un intendant compétent à leur tête. Il est nécessaire de pouvoir laisser leur domicile à une créature de confiance, car l’appétit de la tormante pour les âmes, les pactes malheureux, les intrigues empoisonnées et l’exploration du Plan Éthéré la poussent à souvent voyager, et revenir à l’improviste. 

Un mentor intraitable 


Bien que d’un abord déplaisant, les tormantes peuvent s’attacher à certaines créatures, ou en épargner de manière inattendue. Elles sont par ailleurs disposées à honorer des contrats aussi complexes qu’étranges. Il arrive ainsi qu’elles aient des apprentis – presque des esclaves – qui étudient les arcanes auprès d’elles. Le plus difficile n’est pas d’entrer au service d’une tormante ou de s’en faire apprécier, mais de parvenir à lui faire accepter votre départ. Elle vous traitera d’ingrat, de traître, d’espion, et pourrait bien vouloir vous tuer. 


Une tormante des royaumes des Sables capturant les âmes de malchanceux dormeurs, par Gawain


--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

0 commentaires:

La terreur du triangle de la perdition

vendredi, janvier 11, 2019 Iris 5 Comments

Cauchemar des marins, le kraken est particulièrement craint dans la région des îles barbaresques, l’archipel Torea et les rivages de Bandiko-Mibu. Peu de gens l’ont vu et parmi eux, seule une infime minorité ont survécu pour en parler. Il est décrit comme une sorte de céphalopode gigantesque, mais le peu que l’on sait de lui ne provient que de témoins terrifiés qui ne doivent leur survie qu’à la fuite.

La personnification de la colère des océans


Les monstres sont rarement vénérés, mais le kraken, considéré comme un être quasi divin, est prié par de nombreux marins et habitants des régions côtières. On espère l’apaiser en lui offrant une partie de la pêche, ou bien parfois en effectuant des sacrifices lors de périodes de graves crises. Son culte n’a pas de clergé attitré, il s’agit avant tout d’une entité inquiétante que l’on cherche à conjurer. Il est notamment évoqué dans de nombreuses pratiques divinatoires visant à faire bon voyage. Seuls quelques fous pourraient être tentés de se consacrer corps et âme à glorifier cette puissance destructrice.

Triangle de perdition


Trois îles forment les sommets du triangle de perdition, une zone de réputation sinistre dans laquelle les disparitions de navire sont fréquentes. En dépit du danger, de nombreux navigateurs tentent leur chance par ce qui est aussi un raccourci. Pour l’essentiel, ils s’exposent à des modifications brutales de la météorologie : calme plat, tempêtes tropicales, brouillards, etc. Être confronté à ces périls n’implique pas nécessairement d’être attaqué par le kraken. Celui-ci demeure rare et mortel dans ses apparitions, de sorte qu’il demeure un être essentiellement légendaire.

L’île submergée


Au cœur du triangle de perdition se trouve une île qui a la propriété étrange de pouvoir plonger dans l’océan et par la suite, revenir à la surface. Les érudits gnomes des îles éoliennes soupçonnent qu'il s’agit d’une île artificielle désormais tant recouverte de sédiments divers, qu’elle parait naturelle. Qui pourrait avoir conçu une telle machinerie et pourquoi le kraken y serait-il associé ?

L’origine du kraken


Le kraken est une créature rare, peut-être unique. Sa puissance et ses caractéristiques hors norme interrogent quant à son origine. Trois théories dominent actuellement à la Cité Franche : 

L’arme. Le kraken serait en réalité une arme conçue en des temps anciens. Les récits datant de l’âge des rois destinés comportent la mention de monstres extraordinaires contre lesquels les héros se battaient sans relâche. Le kraken étant apparemment attaché à l’île submergée, peut-être s’agit-il de son lieu de naissance, qu’il rejoint par un instinct qu’il ne s’explique pas forcément à lui-même. Mais s’il s’agit d’une création magique, le lieu de son apparition pourrait receler des secrets permettant de le contrôler ou de le recréer ?

Le démon. Nombre de démons rêvent de devenir des dieux, mais leur quête de puissance est erratique. Le kraken pourrait avoir été l’un d’eux, cherchant à acquérir un statut divin en dévastant des contrées entières, convaincu qu’en acquérant l’essence d’un million au moins d’âmes il pourrait changer de nature. Hélas pour lui, une telle opération impliquait de se couper de son plan d’origine, de perdre le principal intérêt de la nature fiélonne : être rejeté dans son plan en cas de « mort ». N’étant plus un démon, il n’est plus qu’une monstruosité titanesque avide de reconnaissance et de puissance.

Le fléau du Destructeur. Selon cette théorie, le kraken serait le résultat de la colère du dieu Tamerakh connu comme Tempête. Ayant accédé seulement récemment au statut divin, il estimait n’être pas vénéré avec assez de zèle, ni par suffisamment de fidèles. Il envoya donc le kraken dans les océans pour démontrer sa puissance, en n’épargnant que ceux qui l’honoraient. La venue du titan des mers est alors une démonstration de force. Quand il n’a pas de mission particulière, le kraken somnole dans son antre. S’en prendre au mignon d’un dieu serait probablement une grave offense, et beaucoup craignent l’ire divine. Tamerakh cependant est audacieux et pourrait apprécier la vaillance de véritables héros qui ne se laisseraient pas intimider aussi facilement.


Une possible apparence du kraken, réalisée par Gawain d'après le témoignage d'Ann Miséricorde, marin à bord du Destinée.
 

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

5 commentaires:

Les nouvelles de production

lundi, janvier 07, 2019 Iris 12 Comments

Certains parmi vous le savent déjà car ils reçoivent les news Ulule : la production d'une partie des éléments de Dragons est en cours. Cet article donne un aperçu des avancées sur ce volet.

APERÇUS


Voici un aperçu des échantillons :  l'écran en trois volet, la carte de la Cité Franche, les fiches de sort et les fiches de personnage (en quatre volets).


 Aperçu de l'écran "Grand ver" par Gawain et de la carte de la Cité Franche par Akae
Fiches de sort et fiches de personnage au premier plan
 

Aperçu de l'écran "Grand ver" et de la carte de la Cité Franche


Vue rapprochée des fiches de personnage


Les quatre volets de la fiche de personnage


PROCHAINE ÉTAPE DU PROJET


Le GRIMOIRE est toujours en cours de réalisation. Ce deuxième ouvrage de la gamme forme avec AVENTURIERS le diptyque pour les joueurs. Nous espérons que le PDF sera prêt prochainement. Il restera un gros travail de relecture puis la fabrication. Nous réfléchissons à la mise en œuvre d’une nouvelle vague de livraison ce printemps, incluant le Grimoire et tous les autres éléments imprimés, dont vous pouvez apercevoir certains plus haut.

Nous souhaitons vous remercier à nouveau pour votre soutien, votre patience et confiance pour ce projet. Nous faisons au mieux pour vous livrer la plus belle gamme de jeu de rôle et un projet comme DRAGONS serait strictement impossible sans votre soutien direct.

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

12 commentaires:

Porte bonheur de nouvelle année

mardi, janvier 01, 2019 Iris 2 Comments

Tout l'équipe de DRAGONS vous souhaite une très belle et heureuse année 2019 ! 

Et pour vous mettre, je l'espère de bonne humeur en ce début d'année, je vous propose de faire la connaissance d'un dragon porte-bonheur, au cœur tendre et soucieux d'assurer le bien être de ceux qui vivent dans son domaine. Emménagez sur le territoire d'un dragon d'airain, vous ne le regretterez pas !

Adversaire atavique des dragons verts, le dragon d’airain apprécie les forêts des zones tempérées à tropicales. Il arbore des écailles sombres dotées de reflets rouges quand la lumière les frappe, au point que de loin, en vol, il peut être confondu avec un dragon rouge, et inversement. Des aventuriers mal informés ont de ce fait connu des déconvenues plus ou moins graves. Une fois à terre, volontiers discret, le dragon d’airain se faufile sous le couvert des arbres épais ou nage dans les lacs et cours d’eau, pour chasser ou simplement surveiller son domaine. 

L’herbe des guérisseurs 


L’influence de la présence, même temporaire, des dragons d’airain rend les herbes médicinales plus efficaces. Des baumes et tisanes de recettes traditionnelles, dénuées de magie, acquièrent par exemple un effet comparable à celui d’une potion de guérison de qualité courante. Mais l’influence du dragon va plus loin : le simple fait qu’il dorme en un lieu y fait apparaître une plante réputée soigner tous les poisons et toutes les maladies. Le nom de cette herbe des guérisseurs varie selon les langues et les cultures, mais son aspect unique ne peut manquer d’attirer l’attention. Elle ressemble un peu à un muguet dont les fleurs seraient des clochettes blanches luminescentes diffusant une légère musique féerique à la nuit tombée. Elle ne peut hélas être utilisée que dans un délai assez bref après cueillette, ce qui interdit de les thésauriser. Elle n’est semée que par les dragons d’airain : toutes les tentatives visant à la cultiver se sont révélées vaines. En dépit de sa rareté et des difficultés pour s’en procurer, les propriétés exceptionnelles qu’on lui prête justifient que des aventuriers risquent beaucoup pour en trouver. 
 

Flore psychédélique 


Il arrive qu’un dragon d’airain soit malheureux, pour toute sorte de raison, tel un chagrin d’amour, la perte d’un animal particulièrement apprécié, ou encore parce qu’il est emprisonné. Amoureux de la paix et de la beauté, les dragons d’airain peuvent avoir en effet un côté très sensible. Ces situations génèrent des anomalies très gênantes, de sorte que les populations se retrouvent souvent obligées de rapidement trouver un moyen de consoler le dragon. 

En cas de malheur, l’aura du dragon continue d’avoir une influence sur la nature environnante qui pousse drue, mais désormais les plantes et champignons reflètent cette anxiété. Elles produisent des substances hallucinogènes, dans leurs fruits, leurs spores ou leur pollen.

Entremetteur 


Le dragon d’airain, par son goût de la beauté, de la paix et de la nature, est porté à apprécier les solutions pacifiques et les histoires qui finissent bien. Il lui prend parfois le goût de se mêler des affaires des mortels, et tout particulièrement de leurs affaires de cœur. S’il n’arrive pas lui-même à créer des couples heureux ou à surmonter toutes les difficultés, il peut engager des aventuriers – parfois sans leur dire son objectif réel, de crainte qu’ils ne comprennent pas ses priorités.





Un dragon d'airain vénérable, par Gawain


Un dragon d'airain tout petit, par Gawain


--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

2 commentaires: