Prédateurs des rêves dans le Plan Astral

mardi, décembre 11, 2018 Iris d'Automne 7 Comments


Le succube est un démon d’apparence femelle tandis que l’incube est son équivalent d’apparence mâle. Au naturel, ce sont des humanoïdes aux ailes de cuir. Change-formes attirants, choisissant toujours une apparence à même de séduire leur proie, ce sont des êtres aussi ambivalents que les motifs les ayant conduits à la damnation. Leur malveillance rusée alterne avec une cruauté tendre, à même de faire douter leurs adversaires mortels. Ils cherchent leurs victimes au travers des rêves, puis se rendent en personne sur Eana pour achever de jouir, corrompre et détruire. 

Les succubes et incubes sont généralement associés au prince démon Nisgriph le seigneur du mensonge. Sur ce blog vous avez déjà pu entendre parler de Gegaôr la bêteOuxounoël le cycle infini, et Liridem l'amer.

Le véritable visage du démon 


Sous leur aspect démoniaque, succubes et incubes ont sensiblement le même visage que durant leur vie mortelle, bien qu’il paraisse étrangement magnifié ou comme corrigé de tous ses petits défauts. Reconnaître un démon et l’appeler par son nom d’autrefois est toujours dérangeant pour lui. Les réactions sont imprévisibles : pitié, peur, horreur, colère… 

Toucher le cœur du démon 


Souvent on imagine que les succubes furent autrefois des séducteurs libertins menant des liaisons dangereuses ou des psychopathes jouissant de tout le raffinement d’un sadisme insatiable. Privés de la vie, ils ne désireraient qu’une chose : poursuivre leur jeu pour l’éternité. Pourtant il peut exister des parcours bien plus dérangeant, car susceptibles de paraître « juste » ou compréhensible, même si toujours excessif dans ses manifestations : 

• Voici une épouse fidèle découvrant que son époux longtemps adoré n’avait cessé de la tromper, et désormais pleine de haine envers les hommes, cherche à détruire des vies. 

• Un jeune homme éperdu d’amour pour une femme qu’il idéalisait découvrit un jour qu’elle n’était pas à la hauteur de ses attentes et nourrit depuis lors le projet de corrompre et détruire l’innocence. 

• Une victime de viol devint succube pour reconnaître et tuer tous les pervers, espérant ainsi accomplir une œuvre noble, quels que fussent les moyens et au risque de se tromper en s’en prenant à des innocents sensibles à son charme. Il existe une infime chance que le fait de comprendre la cause de la damnation du démon permette de l’en libérer. 

La porte des rêves 


Les serviteurs du Prince des mensonges, Nisgriph, reçoivent de lui un jeu de deux clefs : l’une ouvre un passage entre Mélancolia et le plan éthéré ; l’autre entre le plan éthéré et le plan astral. Là, incubes et succubes se dissimulent parfois dans un repaire aux limites des régions du Cauchemar, ou bien voguent à bord de sombres nacelles. 

L’objectif premier de ces démons est de capturer des rêves afin d’identifier des proies dont ils corrompent les songes. Ils peuvent tout aussi bien jouer à épuiser des mortels que les manipuler pour leur faire commettre des actes utiles à leur prince. 

Depuis leurs embarcations, incubes et succubes peuvent aussi s’en prendre à des nefs portant les âmes des bienheureux vers les domaines divins afin de les capturer pour tantôt les asservir, tantôt les vendre à des diables, tantôt les utiliser comme monnaie d’échange dans des projets ambitieux. 

Devas et valkyres ne manquent pas de faire la chasse à ces fiélons, connaissant la menace qu’ils représentent.


Un incube par Gawain

 --

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

7 commentaires:

  1. Ça y est ? On a fini tous les affreux ?
    Pour la semaine prochaine je propose le P•Mère-Noël et ses lutins :-P

    RépondreSupprimer
  2. Et un exemple de visite du plan astral : https://forum.studio-agate.com/viewtopic.php?f=20&t=39&p=3887

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mazette ! Tu as réussi à retrouver ce passage au milieu d'un chapitre fleuve !! Tu as du mérite :-D

      En effet, ça donne un exemple d'une visite pas trop loin d'une Gueule du Cauchemar (mouhahahahaha :-P )

      Supprimer
  3. Oui, les nains creusent. D'ailleurs, ils ont relâché le Balrog de la Moria comme cela :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fallait juste lui lancer une malédiction qui l'empêche d'emprunter des escaliers .... Sont pas très rusé ces nains !

      Supprimer