Le commencement de la guerre de l'Aube

jeudi, mai 09, 2019 Iris 2 Comments

Le Chancre est un élément récurrent, en particulier dans les aventures se déroulant au Cyfandir. Sa littérature et son paysage sont plein des légendes d'autrefois. Les aventuriers ont grandi avec les légendes effrayantes de ces temps passés mais jamais oubliés.


Sur les braises de l’ancien monde, Mort vint offrir l’apaisement aux innombrables âmes tourmentées. Sur les cendres des civilisations disparues, Givreuse offrit l’hiver et la convalescence. De ces terres, Flore fit renaître une vie libre de s’épanouir. La triade du renouveau donna au peuple une terre sur laquelle prospérer. 

Un monde nouveau était en train d'émerger. Longtemps nomades, les clans, les tribus, les familles et les nations balbutiantes voyagèrent dans ce monde inconnu. Ils découvraient des forêts immenses, des steppes infinies, des mers turquoises. 

En ces temps, seuls les elfes du Cyfandir bâtissaient des villes. Leur art mêlait magie, poésie et techniques architecturales. Ils étaient la lumière qui guidait les peuples avec la bénédiction des fées et sous le regard du dieu dont le nom même fut dévoré par le Cauchemar. Aucun elfe encore ne maîtrisait la transe et l’Ennemi s’infiltra dans nos rêves, nous privant de tout repos, poussant certains dans les affres de la folie et de la corruption. Car depuis les entrailles de la terre, le Chancre s’étirait, s’étendait et expulsait ses immondes rejetons à la surface. 

Une guerre telle que personne ne pouvait en imaginer allait bouleverser ce monde encore jeune. Plus rien ne serait comme avant. Les elfes quitteraient le Cyfandir, des peuples seraient perdus et maudits dans l’Inframonde, tandis que les nains gardiens seraient condamnés à veiller perpétuellement sur les tunnels pour lutter contre les retours inlassables des ravageurs. 

Début de l’épopée de la guerre de l’Aube, par Leïriane, barde elenionne 

 Des aspects du Chancre, par Gawain

  --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

2 commentaires:

Le PDF du Grimoire est arrivé

dimanche, mai 05, 2019 Dragons 4 Comments

C'est une nouvelle étape importante ! Tous nos souscripteurs et toutes les personnes qui ont participé aux précommandes ont dû recevoir le PDF du Grimoire. Si ce n'est pas le cas, envoyez-nous un message. Le livre devrait être envoyé chez l'imprimeur pendant le mois de mai, nous effectuons actuellement les dernières phases de correction sur ce gros bébé de 320 pages !

En juin, nous ouvrirons une nouvelle phase de précommande afin de permettre à chacun de rejoindre l'aventure DRAGONS. Pour être prévenu, inscrivez-vous à la mailing list. Ce sera aussi l'occasion d'une nouvelle vague de livraison pour que les souscripteurs Ulule et Backerkit puissent recevoir le Grimoire ainsi que plusieurs accessoires, le tout bien avant toute sortie en boutique : l'écran du meneur (les deux éditions sont prêtes), les dés bleus, les dés en métal, la cartographie de la Cité Franche, les feuilles de personnage et les feuilles Grimoire.

Cette nouvelle phase aura lieu sur Kickstarter. Nous vous réservons quelques surprises à la communauté française alors même que nous préparons l’arrivée de Dragons en version anglaise sous le nom de FATEFORGE. Pendant tout le mois de mai, nous publierons plusieurs mises à jour pour préciser tout ça.

D'ici là, bonne lecture à tous et merci pour votre soutien !

4 commentaires:

Les tombeaux des rois destinés

mardi, avril 30, 2019 Iris 8 Comments

L'une des époques historique les plus riches en épopées est celle des rois destinés, un âge durant lequel les héros élus de la lune Éternité étaient nombreux et se déchiraient pour le pouvoir. Leur grandeur, leurs exploits, leurs luttes et leurs chutes inspirèrent les poètes. Aujourd'hui les voyageurs découvrent les ruines de leur gloire qui devait être immortelle.

Épitaphe anonyme et brisée, gravée dans les Drakenbergen 


Je veux chanter l’époque glorieuse et tragique des rois destinés. 

Vous dont l’histoire s’écrit dans le sang et dont les tombeaux fastueux racontent la magnificence déchue. 

Vous vous êtes levés sous le rayonnement d’Éternité et avez bâti des empires éphémères. 

Votre puissance grandissait tel le croissant de la lune qui devient pleine. 

Vous étiez le centre de tous les regards, mais à mesure que vous perdiez la faveur de la Forge du destin et que l’âge usait vos forces, un autre héros se levait, destiné à prendre votre trône. 

Vous avez contemplé l’envol des dragons nés des œufs de pierre, dissimulés aux quatre coins d’Eana. 

Ils fondèrent les royaumes draconiques à leur gloire, honorés tels des dragons-dieux par leurs dévoués serviteurs drakéïdes. 

Vous avez assisté à la destruction du Paradis et au triomphe des fiélons diaboliques. 

Les corrupteurs gagnaient en puissance en promettant une meilleure destinée à ceux qu’Éternité faisait mine d’ignorer. 

Un âge d’or s’est éteint dans le fer des batailles. 

Combien de dieux oubliés dont seules les statues muettes disent encore le nom ? 




 Destrier squelette par Gawain
 

 Minotaure squelette, par Gawain



Garde squelette par Gawain


 --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

8 commentaires:

De l'évolution des élémentaires (partie 3)

mardi, avril 23, 2019 Iris 5 Comments

Les deux semaines passées vous avez eu un aperçu des principes généraux entourant les élémentaires primaires, et les spéculations relatives aux élémentaires secondaires. Aujourd'hui voici quelques données complémentaires à propos d'un type particulier d'élémentaires : le traqueur invisible.

Assassin élémentaire, le traqueur invisible s’envole vers la proie qui lui est désignée. Il n’a besoin ni d’air, ni de nourriture, ni de sommeil. Sa compréhension de sa mission est parfaite et il est totalement dénué d’état d’âme quant aux objectifs.

A propos de son efficacité, voici un témoignage de la célèbre Mégare de Cyrillane. Cette illustre magicienne a laissé sa marque en Cyrillane. Elle est associée notamment à la manticore, ou les lamias, mais il n'est en revanche pas certain qu'elle soit liée à l'ours-hiboux.

An 305, jour 51 

Cette gouverneure devenait vraiment pénible ! À un moment je croyais qu’elle remonterait le long de mes réseaux, jusqu’à identifier mon influence dans ces trafics. Ce qu’il ne faut pas faire pour avoir des revenus réguliers et travailler dans de bonnes conditions ! En tous cas, cette fois, je suis débarrassée. Du travail propre et net. Et un traqueur invisible vaut toujours mieux qu’un assassin : il est impossible de le faire parler ! Cela dit, le problème ne se posera pas, car les mortels ont cru à mon stratagème. À présent ceux qui auraient pu enquêter se soupçonnent mutuellement. Il n’y a pratiquement rien à faire pour qu’ils finissent par s’entretuer. 

Notes de Mégare de Cyrillane


Un élémentaire artificiel 


Les talents d’assassin du traqueur invisible interpellent certains érudits passionnés par l’étude des élémentaires. Ceux-ci sont censés être des créatures liées à la nature primordiale, or il n’y a rien de naturel dans le meurtre avec préméditation. Cette observation a conduit à une hypothèse : les traqueurs invisibles existeraient en nombre limité, et ils seraient le résultat de manipulations et transformations d’élémentaires d’air. Si cette idée était correcte, elle aurait pour conséquence l’existence, quelque part, d’un lieu où les traqueurs invisibles demeurent – nombreux – à attendre d’être invoqués. Le cas échéant, ce lieu renfermerait certainement des informations quant au processus qui permit l’apparition de ce type de créature, et possiblement des moyens pour en créer d’autres combattants redoutables, assassins ou troupes d’élites, à partir d’élémentaire d’air, feu, terre, eau ou d’autres composantes.


 Un traqueur invisible -- qui est invisible... comme l'indique cette illustration de Gawain

 --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

5 commentaires:

De l'évolution des élémentaires (partie 2)

mardi, avril 16, 2019 Iris 4 Comments

La semaine dernière je vous livrais quelques éléments théoriques sur les élémentaires. Voici quelques développements complémentaires à propos de ces créatures.

La limite entre êtres vivants et élémentaires secondaires 


Bien que les élémentaires secondaires – ou stabilisés ou développés – présentent beaucoup de ressemblances avec des formes de vie, telles que des bêtes ou des humanoïdes, il vient toujours un moment où une différence fondamentale apparait et met en échec la tentative d’assimilation de l’un à l’autre. Chercher les limites entre « vie commune » (bêtes, plantes, humanoïdes, vases, dragons) et « vie élémentaire » aboutit généralement à constater que la limite réside dans la mort ou destruction des êtres. Quand une bête succombe, elle tombe inerte puis se décomposent et ce qui reste d’elle nourrit d’autres formes de vie. Quand un élémentaire est détruit, il est aussitôt décomposé en manifestation élémentaire. Un azer détruit deviendra tas de lave et métal chaud, un élémentaire d’air se dissipera dans un souffle, etc. De même les remèdes médicaux applicables aux humanoïdes n’ont pas d’effet sur un élémentaire. S’il est blessé il lui faut des soins spécifiques qui impliquent un contact avec l’élément le constituant. 

Les quasi-élémentaires 


Les élémentaires secondaires ou stabilisés sont généralement considérés comme une forme évoluée des élémentaires primaires. Mais cette évolution est toujours en cours, elle peut se manifester dans des circonstances favorables, notamment quand des élémentaires secondaires sont en contact intense avec les formes de vie dite communes. Ainsi les génies de terre et d’eau ont-ils progressivement acquis une nature différente. Ils ont encore des points communs avec leurs cousins djinns et éfrits, mais ils ont irrémédiablement changé. Ils constituent un chaînon entre élémentaire et humanoïde. Les ningiri et les ninkinanka du Mibu sont ainsi deux peuples de génie devenus « vivants ». Ceci ne signifie pas que tous les humanoïdes étaient autrefois des élémentaires, mais tend à établir qu'il y a des passerelles, des transformations et que le monde d'Eana change, petit à petite, encore aujourd'hui.


 Un élémentaire de terre -- ou terreïn s'il faut en croire Eanor de Kratëira -- par Gawain


 --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

De la nature des élémentaires (partie 1)

vendredi, avril 12, 2019 Iris 2 Comments

Aujourd'hui, quelques spéculations sur les élémentaires, leur place dans le monde, leurs particularités... 

Les élémentaires existent sous des formes primaires – très proches de l’élément auquel ils sont liés – mais il existe aussi des élémentaires dont la forme est stable et l’existence très comparable à celles de formes de vie avec des affects et des civilisations, à l’instar des génies. On parle pour les désigner d’espèces élémentaire, ou bien d’élémentaires secondaires, stabilisés ou développés. 

La nature fondamentale des élémentaires 


L’élémentaire dans sa forme la plus basique est un condensat de matière animé par des fragments spirituels. L’origine et la nature exacte de ceux-ci n’est pas assurée. Les érudits étaient autrefois tentés d’attribuer un lien au Plan Éthéré pour les élémentaires qui ont un alignement mauvais, en faisant un lien avec la nature des morts-vivants. Cette hypothèse est privilégiée pour des créatures comme les méphites et les gargouilles. 

En revanche, les élémentaires d’alignement neutre et encore plus nettement ceux non-alignés ne paraissent pas pouvoir avoir cette origine. Certains apparaissent spontanément lors de catastrophes naturelles : ils sont la vague, le séisme, l’incendie ou la tornade. Ils disparaissent sitôt que l’énergie formidable de l’événement se dissipe. Pourtant, bien que dépourvu de civilisation, d’existence et même semble-t-il d’instinct de survie, ils ont une langue : l’originel. Ce langage serait l’expression fondamentale d’Eana elle-même et serait accessible à tous les fragments bruts qui émanent d’elle. Même si les élémentaires ne paraissent pas conscients d’être une parcelle du monde, il semble bien qu’ils soient un écho de celui-ci. Ils seraient une trace visible du lien le plus ancien entre le « corps physique » d’Eana – le monde – dans le Plan Matériel et son « corps spirituel » dans le Plan Astral. 

La foule des élémentaires primaires


Il existe en théorie une quantité insensée d’élémentaires différents, autant que d’aspects des forces primales d’Eana. La plupart ne sont qu’éphémères et accompagnent un phénomène naturel dans lequel ils se confondent au point qu’on n’identifie peut-être même pas leur présence. Les élémentaires bien connus sont ceux que les arcanistes parviennent à manifester de manière stable ou ceux qui ont évolués jusqu’à s’individualiser (tels les génies). Un arcaniste peut donc parfaitement parcourir le monde en quête de phénomènes géologiques ou météorologiques rares pour étudier des élémentaires exceptionnels et jusque là non recensés.

Les élémentaires sont des émanations des éléments – principalement l’air, le feu, l’eau et la terre, mais ils peuvent aussi être des combinaisons plus complexes. Leur aspect dépend de leur composition et de leurs mouvements. Constamment animés, ils changent sans cesse d’apparence. Parfois on croit discerner une silhouette, puis de nouveau un glissement, un tourbillon, un amas vient détromper cette impression. La nomenclature des élémentaires fut systématisée voilà plus de cinq siècles dans le Traité des directions et des clartés, par la melessë Eanor de Kratéïra. Il est depuis habituel de nommer les élémentaires primaires d’après une racine signalant leur aspect et un suffixe en -ëin (féminin en -ëine).  Elle a ainsi nommé entre autres choses, le petit frimëin, l'agité aérëin et le fort mystérieux antiterrëin, qui n'a été identifié à l'état naturel que dans les îles éoliennes.



 Un élémentaire d'air -- ou aérëin d'après Eanor de Kratëira -- par Gawain

--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

2 commentaires:

Décès prématuré d'un PJ

vendredi, mars 29, 2019 Iris 5 Comments

Cet article poursuit la réflexion évoquée dans deux récents textes sur ce blog : l'un consacré au sanctuaire de la triade du renouveau, et l'autre aux monstres trop puissants.


Même en prévoyant des filets de sécurités (chemin parallèle, potentiels renforts, possibilité de ralentir l'adversaire, de ruser, etc.), il y a un risque que les PJ se mettent à adopter des comportements périlleux : fuir de manière désordonnée ; jouer les uns contre les autres ; attaquer avec la certitude métajeu que « si ce combat est proposé, il peut être gagné ». La mort par dégât excessif guette les téméraires. 

L'âme des morts


Le meneur n'est pas à l'abri d'un décès prématuré. Pour le joueur c'est bien sûr frustrant, mais pour le meneur cette situation peut être embarrassante : ce n'est pas très élégant d'inviter quelqu'un et après une heure de jeu de lui laisser entendre qu'il n'aura plus rien à faire de la partie.

Pour palier à ce problème, le meneur pourra utiliser certains archétypes prévu dans le BESTIAIRE. L'âme des mort par exemple, permet à l'âme d'un PJ (ou PnJ d'ailleurs) défunt d'interagir avec ses compagnons, notamment de leur parler, parfois de les assister. Le PJ malchanceux peut ainsi jouer une certaine portion de jeu avec ses camarades, laissant ainsi le temps au joueur de créer un nouveau PJ pour le scénario suivant (ou de trouver un moyen de le ramener à la vie -- si cette option est sérieusement envisageable).

Dans certains cas, le fait même qu’un PJ succombe en début d'un chapitre ou scénarion peut être mis à profit par le meneur. Dans le cas du sanctuaire de la triade du renouveau, le sens même des lieux est en effet la résilience après une catastrophe inouïe. Un drame vécu par le groupe d’aventuriers est alors une possibilité pour préparer l’ambiance de l’aventure. "L'accident ludique" devient une opportunité pour l'histoire.

Des conditions au rappel à la vie


GRIMOIRE vous présentera un ensemble de possibilités d'encadrer le rappel à la vie en fonction de l'ambiance visée, chacune des options étant signalée par une icône du système modulaire, et elles sont par ailleurs compatibles, pour permettre de créer la saveur précise visée par le meneur.

Par exemple, l'option Intrigue met en avant Mort. Il est le gardien de l'ordre naturel est conditionne le retour à la vie par l'attente d'actions importantes à accomplir par le futur-ex défunt. S'agit-il d'une mission pour Mort ou bien de finir une noble œuvre déjà entamée, ceci est à la discrétion du meneur.

Une option noirceur attire l'attention sur l'action de certains lanceurs de sort qui trompent les dieux et contournent les interdits ou limitations pour permettre à des êtres chers (ou sur rémunération) d'être ramené à la vie. Nul doute que les célestes au service de Mort se pencheront tôt ou tard sur l'action de ce genre d'individus ! 


La paix de l'âme, par GinL 

--
Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

5 commentaires:

Faire peur et surprendre avec des créatures de FP déséquilibré

mercredi, mars 20, 2019 Iris 9 Comments

En concevant un scénario ou un donjon, on a le choix entre sélectionner des adversités que les PJ peuvent surmonter (quitte à tordre la vraisemblance) ou bien chercher d'abord à créer un ensemble cohérent, et ensuite seulement évaluer le niveau minimal pour y survivre. Dans cette seconde approche, le terme de "survie" est la clef : il est moins important pour le bien du jeu que les PJ abattent tous les monstres que de leur laisser une chance de s'en sortir.

Permettre d'éviter les combats dangereux


Ayant tendance à chercher d'abord la logique de l'histoire, il m'arrive régulièrement de vouloir placer un monstre "trop puissant" par rapport aux moyens dont disposent les PJ. Ici j'ai l'impression que le plus simple pour avoir à la fois la présence dangereuse et des chances de survie consiste à penser "comment fait la souris pour échapper au chat ?"

(a) Passer par des tunnels et passages parallèles, inaccessibles à l'ennemi. 


Cela implique que le meneur ménage plusieurs accès pour arriver au même endroit. Ils peuvent receler des dangers différents, l'essentiel restant que l'un permet d'avoir une chance en évitant le monstre.

(a bis) Variante : offrir des moyens de ralentir le monstre


Les tunnels parallèles n'étant pas toujours envisageables, il pourrait cependant être possible de donner au groupe de PJ de précieuses secondes pour prendre de l'avance, par exemple :

- porte à verrouiller (même si elle se défonce, ça prend du temps),
- adversaire de l'ennemi (l'ennemi de mon ennemi est mon ami, même s'il ne le sait pas)
- transformer le terrain (chutes de pierre, brouillard, etc.)

(b) Miser sur les tests de Dextérité (Discrétion)


Les actions Se cacher et Assister peuvent se combiner pour permettre à un groupe solidaire d'échapper à une menace pourtant proche.

- Si chacun s'entraide, la règle du travail d'équipe s'applique et il suffit que 50% du groupe réussisse le test pour que le bénéfice s'applique à tous. 
- Si chacun distrait à tour de rôle la créature, même un groupe qui commence à être repéré peut aider les plus vulnérables à fuir tandis que les rapides et furtifs peuvent attirer l'attention avant de rejoindre le groupe, constituant sa courageuse arrière-garde.

(c) Négocier et ruser


Bon, négocier avec une créature ne parlant pas est exclu. Quant à négocier avec une créature d'alignement mauvais, ce n'est pas gagné d'avance. C'est pourtant un aspect dramatique commun dans de nombreux récits, contes et légendes : une proie raconte des contes, propose des devinettes, bref, distraie la créature ennemie et finalement, se crée une échappatoire. De telles scènes peuvent être aussi marquantes que certains combats ! ... et elles sont tout aussi dangereuses...

Utiliser les options "choisir sa victoire"

Une créature dangereuse n'a pas toujours envie de tuer ses proies (ou pas forcément tout de suite). Les options de jeu "choisir sa victoire" s'appliquent aussi aux adversaires des PJ, de sorte qu'ils peuvent choisir qu'au lieu de tuer (réduire à 0pv + JS contre la mort), ils font des prisonniers (par exemple).

Ajuster la fiche de la créature "trop puissante"


Supposons que vous ayez envie de mettre en scène un monstre d'un FP si important que votre groupe de PJ pourrait être décimé sur un seul coup réussi. Vous n'avez pas envie d'exterminer les PJ (enfin, ça peut se faire dans certains cas de figure dramatique, mais ici on admettra qu'on n'est pas dans ce cas). Comment faire ?

Vous pourriez bien sûr créer une version affaiblie du monstre (malade, juvénile, etc.) pour le mettre en scène tout en étant moins dangereux. Cependant, dans ce cas, les PJ auront une chance de gagner le combat. On n'est plus dans une situation de rencontre radicalement déséquilibrée, seulement dans une rencontre apparemment dangereuse, mais finalement classique.

Une piste qui me paraît intéressante à explorer consiste à étoffer les options d'action et action bonus de la créature : lui permettre par exemple de faire de "petites" attaques (nommée "coups de semonce" par exemple) avec des dégâts moindres ; lui donne des sauts ou déplacements rapides spectaculaires mais peu dangereux, etc. Ces manœuvres d'intimidation ou de jeu (pensez au chat qui joue avec la souris) sont alors utilisées par la créature tant qu'elle ne se sent pas réellement en danger. Si tel était le cas, elle repasserait bien sûr aux choses sérieuses.

D'ailleurs, si on utilise régulièrement le sentiment de supériorité de certaines créatures, se faire passer pour plus faible qu'on ne l'est, combattre en sous-utilisant ses aptitudes, en jouant la peur pendant quelques rounds, pourrait devenir une stratégie pour prendre par surprise une créature "un peu trop forte" et la vaincre en prenant finalement moins de risques que si le combat avait été visiblement prévu dès le début (groupe d'aventuriers menaçants, toutes armes dehors, sorts lancés etc.).


Des hyènes, par Cheza


--
Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

9 commentaires:

Le sanctuaire de la triade du renouveau

vendredi, mars 15, 2019 Iris 3 Comments

Au cours des semaines et mois précédents, vous avez eu l'occasion d'avoir un aperçu de pistes pour mettre en scène des aventures dans des donjons et dans l'Inframonde. Je vous avais parlé d'éléments de réflexions autour de la conception d'un mausolée souterrain avec un soucis de cohérence et vraisemblance. Ces questions ne se posent pas seulement dans un environnement artificiellement fermé, mais pour tout ce qui est monde d'en dessous. Les détails donnent identité et saveur à un cadre.

Ces discussions partaient d'une petite campagne démarrée précisément dans ce cadre : les PJ y sont des esclaves condamnés à être sacrifiés dans un mausolée comme autant de morts d'accompagnement (l'expression existe vraiment !). Mais heureusement pour eux, les ex-esclaves ont réussi à s'évader en plongeant dans un puits sans fond de Mort. Les chapelles de cette divinité comprennent en effet des puits totalement noyés. Si le dieu l'accepte -- Il a Ses raisons -- il est possible de survivre à cette épreuve et émerger d'un autre puits. Il est impossible de décider où l'on arrivera.

Nos survivants ont refait surface dans une chapelle de Mort extrêmement ancienne, assez vieille pour être la première bâtie par les géants de pierre. Ceux-ci d'ailleurs n'habitent plus dans la région depuis longtemps, ils ont pratiquement disparu et n'existent plus que dans l'Inframonde sous le Kaan. Ces vestiges que nos héros explorent dans les tréfonds du Cyfandir, non loin de l'Arolavie, gardent ainsi la mémoire d'un temps où les géants de pierre bâtirent un sanctuaire à leur mesure. C'est précisément aussi dans ce sanctuaire qu'arrivent d'autres aventuriers malchanceux, pris en chasse par un béhir.

Après avoir exploré un mausolée à la gloire d'une matriarche drow, les aventuriers se retrouvent dans un temple conçu pour des créatures plus de deux fois plus grandes qu'eux : les marches sont hautes, les colonnes dignes d'arbres gigantesques, les placards même évoquent des grottes en hauteur.

Nos héros sont ici de la taille de souris, et cela tombe bien, parce qu'un béhir, non loin, cherche son repas et commence la chasse !



Un géant de pierre, par Gawain

--
Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

3 commentaires:

Sombres fées des cours d'eau

vendredi, mars 08, 2019 Iris 3 Comments


Selon les régions, on les nomme nixe, nekker, roussalka, ondine, lavandière ou sirène. Ces génies funestes des eaux fascinent et effraient, paraissant tantôt bienveillants, tantôt perfides et malfaisants.

L’origine des nixes 


De nombreuses nixes sont des victimes de noyade – ou de mort violente, leur corps jeté dans l’eau rapidement après le décès – qui ont reçu de l’esprit d’un lac, d’un fleuve ou d’une rivière une nouvelle vie sous une forme féerique. Avec les feux-follets notamment, elles marquent le lien étroit entre mort et cour d’automne. Les nixes ont oublié l’essentiel de leur vie passée, mais des bribes de souvenir peuvent les pousser à adopter certains comportements, bienveillants ou malveillants. Certaines sauveront ainsi des gens sur le point de se noyer, et d’autres provoqueront des accidents mortels, ou attaqueront des promeneurs s’aventurant sur la berge à la nuit tombée.

La peur des eaux nocturnes 


Les nixes sont réputées agir surtout à partir du crépuscule – peut-être du fait de leur affinité à la cour d’automne ? En tous cas les populations vivant près de lacs et rivières évitent soigneusement les berges à partir du soir. Les moulins à eau sont également désertés à la nuit tombée, de peur que les nixes rôdent.

Deux visages 


Une caractéristique peu commune des nixes est le changement de leur apparence en fonction de leur humeur. Elles peuvent tout aussi bien avoir l’air de revenants hideux que de belles jeunes filles. Ces variations dépendant de facteurs circonstanciels aboutissent à des témoignages contradictoires et parfois à des situations confuses, ainsi qu’à des retournements de situation tragiques. 

Une nixe, par Gawain


--

 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

3 commentaires:

Les sidhes

vendredi, mars 01, 2019 Iris 1 Comments

De retour parmi vous avec la présentation d'une nouvelles espèce jouable qui vous sera décrite dans le BESTIAIRE.

Les sidhes sont des demi-fées, enfants de dryades, de satyre ou de guenaudes le plus souvent. Vivant entre le Plan Matériel et les contrées féeriques, ils ont le choix de rester parmi les mortels ou de devenir des êtres féeriques à part entière. Ils ont des traits physiques évoquant leur parent mortel et leur parent féerique. Dans ce dernier cas, il peut s’agir de détails assez anodins (texture des cheveux, des ongles, etc.) ou plus visibles et dérangeants (griffes, cornes) qui peuvent les faire passer à première vue pour des tieffelins.

Ils peuvent en outre avoir à choisir une affiliation à une cour féerique de printemps ou d'automne, s'engageant alors à soutenir les intérêts de celles-ci. Dans les contrées tropicales, la distinction entre les fées se fait plutôt entre saison sèche (manque, privation, mort) et saison humide (débordement, abondance, joie), respectivement comparables à l'automne et au printemps des contrées tempérées.

Nés du pacte 


Les fées scellent volontiers des pactes qui se concrétisent par des mariages. Les sidhes naissent de ces unions. La plupart de ceux qui sont rencontrés de par le monde ont été élevés par leur parent humain, ou bien abandonnés suite à la rupture du pacte ou une des nombreuses tragédies qui semblent mettre un terme aux romances enchantées. De nombreuses familles nobles de Lothrienne ou d’Arolavie assurent avoir un sidhe parmi leurs fondateurs et revendiquent du même coup – à tort ou à raison – un lien privilégié avec les fées.

Celui qui ignorait son origine 


Il peut arriver qu’un enfant né d’une mortelle ignore avoir un parent fée, soit parce que sa mère le lui a caché, soit parce qu’elle avait elle-même été trompée par une illusion. Dès lors une telle situation peut concerner un aventurier qui découvre en cours de campagne ses véritables origines.

Enfant volé

Certains enfants d'humain ou d'elfe notamment, perdus ou enlevés, grandissent dans les cours féeriques si longtemps que leur essence se modifie et qu'ils deviennent des sidhes. Quand ils reviennent dans les contrées qu'ils croyaient connaître, ils prennent conscience de l'immensité des changements, au premier titre duquel le leur.


Un sidhe, par Gawain


--

 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

1 commentaires:

Le studio Agate au FIJ de Cannes

mercredi, février 20, 2019 Iris 4 Comments

Si vous en avez l'occasion, venez nous rendre visite au Festival International des Jeux (FIJ) de Cannes du 22 au 29 février 2019 !

Vous pourrez y rencontrer une grande partie de l'équipe !

Nous serons sur le stand "Studio Agate" :-)

Au plaisir de vous y voir !





Une charge, par Gawain


--

 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

Les peuples de la Horde

jeudi, février 14, 2019 Iris 1 Comments

Vous qui suivez ce blog avez souvent entendu parler du Kaan, cette terre de steppes d'où sont venues les hordes menées par Tamerakh le destructeur -- du temps où il n'était pas encore un dieu et n'avait pas encore détruit sa capitale -- puis par d'autre Khan. Du point de vue des habitants de la Cité Franche, la horde n'est qu'un ramassis de brutes sanguinaires venant piller et détruire les contrées civilisées. Comme souvent les choses sont plus nuancées quand on les examine de plus près.

Les merosis (ou demi-orcs) sont ainsi connus pour avoir apporté plusieurs grands philosophes et poètes au monde. Les hobgobelins se structurent de plus en plus, et pourraient réserver des surprises à l'avenir. Les gobelins souvent méprisés et perçus comme stupides ou veules sont capables de stratégie, de courage et de sens artistique. Par ailleurs le continent Kaani compte aussi des peuples mystérieux et mystiques, à l'image des ulkani, très attentifs au sort du monde.

La composition de la horde


La Horde est constituée de nombreuses tribus, elles-mêmes composées de plusieurs clans. Un kaan qui veut tous les mener à la bataille doit être à la fois fort et subtil, sachant aussi bien manier les armes que la diplomatie. Quelques sauvages que paraissent les dirigeants de la Horde, s’ils ont pu atteindre et maintenir leur rang, ils sont aussi très certainement doués d’un grand sens politique. Comme le système est presque exclusivement méritocratique, l’équilibre des forces peut très vite se modifier, évoluer au gré des générations et des alliances.

• Le clan est l’unité sociale de base. Les membres sont souvent de la même espèce mais ce n’est pas une obligation. L’appartenance est avant tout volontaire, faite d’acceptation mutuelle et du désir de vivre ensemble.

• Chaque clan est dirigé par son membre le plus fort ou le plus rusé. Il s’agit d’une méritocratie très stricte : les membres du clan ont toujours le droit d’abandonner un chef qui serait d’après eux devenu faible – physiquement ou mentalement. Les individus libres d’un clan sont tous évalués selon ces critères. Ne pas se montrer à la hauteur des attentes du groupe – par exemple en fuyant ou en trahissant – expose au mieux au bannissement, au pire à la mort.

• La tribu rassemble tous les clans partageant les mêmes lois, les mêmes rites et la même culture.

• Le mode de direction des tribus est très variable. Il peut s’agir d’un conseil d’anciens réputés sages, ou bien de veuves de chefs de clan, ou d’un chef élu par les guerriers, ou encore d’un roi tiré au sort. Les coutumes sont souvent étonnantes, paraissant parfois absurdes ou cruelles.

• Celui qui aspire à devenir le grand chef de la Horde – le khan – doit démontrer sa valeur aux chefs des tribus, tout en s’assurant d’être respecté par les chefs de clan.


 Un troupier kobold, par Gawain


PS : les kobolds, comme beaucoup de peuples de la horde figurent parmi les espèces jouables. Ces descriptions d'espèces peuvent aussi servir pour le meneur à ajuster les profils tel qu'assassin, vétéran ou gladiateurs par exemple. Et pourquoi pas un archimage hobgobelin ou un berserker kobold ?

--

 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

1 commentaires:

Le mystérieux peuple ulkan

mercredi, février 06, 2019 Iris 4 Comments

Mesurant entre 2 et 3 m, et parfois jusqu’à 3,50 m pour les plus grands, les puissants ulkani vivent dans des chefferies du sud du Kaan. D’après les légendes, ils auraient du sang de géant et de céleste dans leurs veines, faisant d’eux aussi bien des guerriers exceptionnels que des guides spirituels.

Un peuple méconnu 


Hors du Kaan, peu de gens connaissent le peuple ulkan, et le plus souvent au travers de rumeurs. Les ignorants les prennent même parfois pour des minotaures ou des fiélons ! Ils ne sont rien de tout cela. Le plus souvent ce sont des éleveurs et des chasseurs. Ils vivent dans des régions montagneuses, supportant les rigueurs de l’hiver et la fournaise de l’été avec équanimité.

Beaucoup parmi eux sont des musiciens, conteurs et danseurs accomplis. Ils commémorent l’ère des géants façonneurs, la destruction purificatrice du monde ancien, et la création du monde actuel. Dans leur mythologie, le monde connait des cycles de création et de destruction. Certains parmi eux sont fatalistes, vivant au présent et attendant la fin qui arrivera quand elle arrivera. D’autres se sentent investis d’une mission de protection et purification : le monde n’aura pas besoin d’être détruit du Mal qui court à sa surface si on le détruit au préalable. Les sanctuaires mégalithiques édifiés dans les hautes montagnes sont le lieu de recueillement de méditants qui reçoivent des visions divines. Ils écrivent les prophéties, les étudient et parfois les transmettent à des destinataires loin du Kaan.

Le devoir, la mémoire et la tradition sont très respectés dans ce peuple, mais il existe toujours des individus plus curieux que les autres. De leur propre initiative, ou bien incités par un concours de circonstance, ils partent découvrir le monde et forger leur propre jugement.

Un physique décrivant l’être intérieur 


Le corps des ulkani reflète fidèlement plusieurs de leurs caractéristiques. Cette particularité a abouti à une réputation de sincérité de ce peuple. Les ulkani de grandes taille et dotés de grandes cornes sont admirés, respectés ou craints.

Cornes. La taille des cornes d’un ulkan dépend de sa force intérieure. La forme prise par les cornes est très variable. Certaines sont enroulées, d’autres partent vers l’avant du crâne, ou sur les côtés.
Corpulence. La taille d’un ulkan croît avec sa Force et sa Constitution.
 • Taches sur l’épiderme. Quand un ulkan est serein et bienveillant, sa peau a des reflets brillants qui évoquent le micaschiste ; à l’inverse, quand il est colérique, malveillant, ou animé d’un désir de mort, sa peau se couvre de taches sombres, de plus en plus nombreuses à mesure que le mal progresse.


Une prêtresse ulkani dans les montagnes dont son peuple est originaire, par Gawain


PS : les ulkani et les valkyres sont des espèces jouables ! 

--

 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

Passeur d'âme

mercredi, janvier 30, 2019 Iris 1 Comments

Viens, n’aie crainte, les spectres sont partis, ils n’oseront pas approcher de ma barque. L’issue des combats ? Tu n’as plus à t’inquiéter de la bataille, elle ne te concerne plus. Tu es mort. Ta fin fut brutale et tu es désorienté. Je suis là pour t’aider. Mon nom est Thurii Evola et je suis passeur des âmes.

Je vogue dans le Plan Éthéré pour mener à bon porte les défunts. Je suis un valkyre. Je te mènerai au travers des eaux sombres jusqu’aux clartés éternelles et véritables de l’Astral, loin des tentations mensongères des damnés de Mélancolia, de la mort-vivance et des diaboliques tourmenteurs des âmes.

Âmes des vainqueurs et des vaincus, des rois et des mendiants venez à moi. Dans votre nouvelle vêture translucide, vous ne portez plus que la mémoire lasse de vos vies éteintes. Il vous reste encore des souvenirs et des émotions, parfois assez de volonté pour accomplir un dernier haut fait, visiter un proche dans son sommeil pour lui transmettre un message.

Ne vous attardez pas trop, la folie et le désespoir guettent ceux qui demeurent. Les âmes usées et abîmées ne pourront pas prétendre à franchir les portes des paradis. 

Destinée des valkyres


Les valkyres naissent de l’union d’un mortel et d’un être céleste, ou parfois quand une femme enceinte est exposée à des forces sacrées. Leur nature planaire transparait souvent dans des détails, tels que la couleur ou l’aspect de leurs cheveux, yeux, peau ou ongles. Réputés avoir un sourire lumineux et communicatif, ils sont souvent des agents du Bien, en lutte contre diables, démons, Chancre ou agents des aboleths. 

 De toute éternité, des anges endossèrent le rôle des guides des défunts, les accueillant dans l’Éthéré dans une barque et les conduisant jusqu’aux bienheureux domaines paradisiaques de l’Astral. Il s’agit le plus souvent de devas qui portent un manteau à capuche ou une tenue de deuil. Leurs missions sont diversifiées : chercher les croyants de divinités et les mener à bon port ; surveiller les guerres afin d’éviter que trop de trépassés ne deviennent des morts-vivants ; chasser les monstres de l’Éthéré qui tentent de se nourrir des âmes ou des mortels égarés ; se rendre sur Mélancolia pour y libérer une âme capturée injustement. Ils sont chargés d’aider les morts à accepter leur sort, afin d’empêcher que se forment des morts-vivants. Cela peut les amener à se charger de défunts que les personnages voudraient ramener à la vie et dès lors compliquer cette tâche. Il faudra parfois s’en prendre à un guide des morts, défenseur du bien, pour lui arracher une âme afin de ressusciter une personne… 

 Un valkyre, passeur d'âme, par Gawain

--
 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

1 commentaires:

Des nouvelles dans la saccoche

vendredi, janvier 25, 2019 Iris 4 Comments

Une brève pour vous relayer des nouvelles d'Agate et de tout ce qu'elle a dans sa sacoche en ce début 2019 avec un tour d'horizon des projets pour chaque gamme !

C'est par ici !


Sacoche de composantes de sort, par Gawain

--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

Le prophète du malheur

mardi, janvier 22, 2019 Iris 0 Comments

Ses écailles évoquent une pierre d’obsidienne dont la surface serait humide, couverte non pas d’eau mais d’acide. Il habite dans les marais ou les grottes menant à l’inframonde d’où il mène parfois les armées de ravageurs du Chancre. 

Le prophète des ruines 


Le dragon noir bénéficie d’un don de prescience du malheur, une forme de divination qui l’attire parfois de loin pour assister à la chute de glorieuses cités ou de l’effondrement de civilisations entières. Il prend le temps de regarder la splendeur intacte, survolant les cités sans attaquer autrement que pour satisfaire leur faim. Avec la patience d’un être immortel, il peut arriver bien avant que les habitants ne soient en mesure de deviner le malheur qui les attend. La présence du dragon pourtant est l’assurance que les germes du Mal sont bel et bien plantés et que l’issue sera grandiose et tragique. Le dragon noir se délecte de loin du spectacle, mais n’y participe que marginalement avant de se nourrir des victimes, vivantes ou mortes, et de prendre possession des ruines les plus majestueuses. Des aventuriers parviendront-ils à empêcher l’issue fatale ou réduire son importance ? Le dragon noir, quoique paraissant neutre au début, n’hésitera pas à s’en prendre aux héros pour les empêcher de le priver de la ruine qu’il espère. Il enverra ses sbires à leurs trousses voire les attaquera en personne. 

L’arrivée des dragons noirs en Cyrillane 


La Cyrillane est devenue la contrée dont l’avenir est le plus sombre. Le pays est en proie à la guerre civile, les exactions sont nombreuses tout autant que les déplacements de population et les combats, parfois rue par rue. Les dragons noirs ne pouvaient résister à l’attrait de cet effondrement et plusieurs (leur nombre est incertain) se sont installés dans les ruines ou surveillent de loin le désastre, suivant les armées et les colonnes de réfugiés miséreux, tout en prélevant ponctuellement leur dîme de chair quand la faim leur vient. Certains dragons noirs s’associent avec une faction, parfois sincèrement séduits par la folie des nilhiliens. D’autres jouent les mercenaires, quand quelques-uns encore semblent se rapprocher de la liche Mégare de Cyrillane qui observe tous ces événements avec grand intérêt. 

Le bourreau des innocents 


La tactique du dragon noir vise à détruire psychologiquement ses ennemis. Pour cela, il s’en prend toujours en premier aux cibles faciles accessibles : blessés et civils. Puis il opte volontiers pour des méthodes de guerre asymétrique : attaquer brièvement et violemment puis repartir. Le véritable combat n’a lieu qu’ensuite, quand le dragon noir pense avoir l’avantage sur des adversaires amoindris. 

 Un dragon noir nageant en eaux troubles à côté d'alligators, par Gawain


L’apprenti tyran 


Kobolds et saurians (les "hommes-lézards") se sont retrouvés régulièrement au cours de l’histoire à être les serviteurs zélés d’un jeune dragon noir cherchant à rassembler des richesses. L’apprenti tyran réclame des tributs et des sacrifices tout en apprenant les bases de la stratégie. Ce genre d’expérience politique s’avère souvent brouillonne et ne dure guère.


 Bébé tyran, par Gawain

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

0 commentaires:

Sorcières de l'éthéré et des sables

mardi, janvier 15, 2019 Iris 0 Comments

Les sinistres tormantes furent autrefois des sorciers et sorcières qui cherchèrent à maîtriser des puissances liées au plan Éthéré et à la mort. Certaines pactisèrent avec des fiélons, et acquirent l’immortalité en se transformant en ces créatures. Des guenaudes vertes qui ont perdu tout lien et tout intérêt pour la féerie peuvent aussi devenir des tormantes. En général, les tormantes paraissent être des femmes et des hommes marqués par les ans, usés par des pouvoirs maléfiques qui ont irrémédiablement corrompu toute innocence et anéanti toute bonté. 

Le poids de l’expérience 


Les tormantes peuvent avoir un savoir arcanique développé au-delà des sorts innés qu’elles maîtrisent. Selon ce qu’elles furent autrefois, elles peuvent avoir quelques aptitudes de magiciennes, d’ensorceleuses, de bardes ou de sorcière grâce auxquelles elles s’avèrent bien plus dangereuses. Ces créatures sont également fréquemment pourvues en objets magiques divers et certaines savent les fabriquer à la demande. Reste à savoir si les aventuriers sont prêts à payer le prix qu’elle demandera. 

Reines des ruines 


Leur goût pour le biscornu, l’érodé et le décati pousse les tormantes à volontiers s’installer dans des ruines qu’elles aménagent à leur convenance. Elles s’assurent que les lieux seront gardés par des serviteurs dévoués, avec un intendant compétent à leur tête. Il est nécessaire de pouvoir laisser leur domicile à une créature de confiance, car l’appétit de la tormante pour les âmes, les pactes malheureux, les intrigues empoisonnées et l’exploration du Plan Éthéré la poussent à souvent voyager, et revenir à l’improviste. 

Un mentor intraitable 


Bien que d’un abord déplaisant, les tormantes peuvent s’attacher à certaines créatures, ou en épargner de manière inattendue. Elles sont par ailleurs disposées à honorer des contrats aussi complexes qu’étranges. Il arrive ainsi qu’elles aient des apprentis – presque des esclaves – qui étudient les arcanes auprès d’elles. Le plus difficile n’est pas d’entrer au service d’une tormante ou de s’en faire apprécier, mais de parvenir à lui faire accepter votre départ. Elle vous traitera d’ingrat, de traître, d’espion, et pourrait bien vouloir vous tuer. 


Une tormante des royaumes des Sables capturant les âmes de malchanceux dormeurs, par Gawain


--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

0 commentaires:

La terreur du triangle de la perdition

vendredi, janvier 11, 2019 Iris 5 Comments

Cauchemar des marins, le kraken est particulièrement craint dans la région des îles barbaresques, l’archipel Torea et les rivages de Bandiko-Mibu. Peu de gens l’ont vu et parmi eux, seule une infime minorité ont survécu pour en parler. Il est décrit comme une sorte de céphalopode gigantesque, mais le peu que l’on sait de lui ne provient que de témoins terrifiés qui ne doivent leur survie qu’à la fuite.

La personnification de la colère des océans


Les monstres sont rarement vénérés, mais le kraken, considéré comme un être quasi divin, est prié par de nombreux marins et habitants des régions côtières. On espère l’apaiser en lui offrant une partie de la pêche, ou bien parfois en effectuant des sacrifices lors de périodes de graves crises. Son culte n’a pas de clergé attitré, il s’agit avant tout d’une entité inquiétante que l’on cherche à conjurer. Il est notamment évoqué dans de nombreuses pratiques divinatoires visant à faire bon voyage. Seuls quelques fous pourraient être tentés de se consacrer corps et âme à glorifier cette puissance destructrice.

Triangle de perdition


Trois îles forment les sommets du triangle de perdition, une zone de réputation sinistre dans laquelle les disparitions de navire sont fréquentes. En dépit du danger, de nombreux navigateurs tentent leur chance par ce qui est aussi un raccourci. Pour l’essentiel, ils s’exposent à des modifications brutales de la météorologie : calme plat, tempêtes tropicales, brouillards, etc. Être confronté à ces périls n’implique pas nécessairement d’être attaqué par le kraken. Celui-ci demeure rare et mortel dans ses apparitions, de sorte qu’il demeure un être essentiellement légendaire.

L’île submergée


Au cœur du triangle de perdition se trouve une île qui a la propriété étrange de pouvoir plonger dans l’océan et par la suite, revenir à la surface. Les érudits gnomes des îles éoliennes soupçonnent qu'il s’agit d’une île artificielle désormais tant recouverte de sédiments divers, qu’elle parait naturelle. Qui pourrait avoir conçu une telle machinerie et pourquoi le kraken y serait-il associé ?

L’origine du kraken


Le kraken est une créature rare, peut-être unique. Sa puissance et ses caractéristiques hors norme interrogent quant à son origine. Trois théories dominent actuellement à la Cité Franche : 

L’arme. Le kraken serait en réalité une arme conçue en des temps anciens. Les récits datant de l’âge des rois destinés comportent la mention de monstres extraordinaires contre lesquels les héros se battaient sans relâche. Le kraken étant apparemment attaché à l’île submergée, peut-être s’agit-il de son lieu de naissance, qu’il rejoint par un instinct qu’il ne s’explique pas forcément à lui-même. Mais s’il s’agit d’une création magique, le lieu de son apparition pourrait receler des secrets permettant de le contrôler ou de le recréer ?

Le démon. Nombre de démons rêvent de devenir des dieux, mais leur quête de puissance est erratique. Le kraken pourrait avoir été l’un d’eux, cherchant à acquérir un statut divin en dévastant des contrées entières, convaincu qu’en acquérant l’essence d’un million au moins d’âmes il pourrait changer de nature. Hélas pour lui, une telle opération impliquait de se couper de son plan d’origine, de perdre le principal intérêt de la nature fiélonne : être rejeté dans son plan en cas de « mort ». N’étant plus un démon, il n’est plus qu’une monstruosité titanesque avide de reconnaissance et de puissance.

Le fléau du Destructeur. Selon cette théorie, le kraken serait le résultat de la colère du dieu Tamerakh connu comme Tempête. Ayant accédé seulement récemment au statut divin, il estimait n’être pas vénéré avec assez de zèle, ni par suffisamment de fidèles. Il envoya donc le kraken dans les océans pour démontrer sa puissance, en n’épargnant que ceux qui l’honoraient. La venue du titan des mers est alors une démonstration de force. Quand il n’a pas de mission particulière, le kraken somnole dans son antre. S’en prendre au mignon d’un dieu serait probablement une grave offense, et beaucoup craignent l’ire divine. Tamerakh cependant est audacieux et pourrait apprécier la vaillance de véritables héros qui ne se laisseraient pas intimider aussi facilement.


Une possible apparence du kraken, réalisée par Gawain d'après le témoignage d'Ann Miséricorde, marin à bord du Destinée.
 

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

5 commentaires:

Les nouvelles de production

lundi, janvier 07, 2019 Iris 12 Comments

Certains parmi vous le savent déjà car ils reçoivent les news Ulule : la production d'une partie des éléments de Dragons est en cours. Cet article donne un aperçu des avancées sur ce volet.

APERÇUS


Voici un aperçu des échantillons :  l'écran en trois volet, la carte de la Cité Franche, les fiches de sort et les fiches de personnage (en quatre volets).


 Aperçu de l'écran "Grand ver" par Gawain et de la carte de la Cité Franche par Akae
Fiches de sort et fiches de personnage au premier plan
 

Aperçu de l'écran "Grand ver" et de la carte de la Cité Franche


Vue rapprochée des fiches de personnage


Les quatre volets de la fiche de personnage


PROCHAINE ÉTAPE DU PROJET


Le GRIMOIRE est toujours en cours de réalisation. Ce deuxième ouvrage de la gamme forme avec AVENTURIERS le diptyque pour les joueurs. Nous espérons que le PDF sera prêt prochainement. Il restera un gros travail de relecture puis la fabrication. Nous réfléchissons à la mise en œuvre d’une nouvelle vague de livraison ce printemps, incluant le Grimoire et tous les autres éléments imprimés, dont vous pouvez apercevoir certains plus haut.

Nous souhaitons vous remercier à nouveau pour votre soutien, votre patience et confiance pour ce projet. Nous faisons au mieux pour vous livrer la plus belle gamme de jeu de rôle et un projet comme DRAGONS serait strictement impossible sans votre soutien direct.

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

12 commentaires:

Porte bonheur de nouvelle année

mardi, janvier 01, 2019 Iris 2 Comments

Tout l'équipe de DRAGONS vous souhaite une très belle et heureuse année 2019 ! 

Et pour vous mettre, je l'espère de bonne humeur en ce début d'année, je vous propose de faire la connaissance d'un dragon porte-bonheur, au cœur tendre et soucieux d'assurer le bien être de ceux qui vivent dans son domaine. Emménagez sur le territoire d'un dragon d'airain, vous ne le regretterez pas !

Adversaire atavique des dragons verts, le dragon d’airain apprécie les forêts des zones tempérées à tropicales. Il arbore des écailles sombres dotées de reflets rouges quand la lumière les frappe, au point que de loin, en vol, il peut être confondu avec un dragon rouge, et inversement. Des aventuriers mal informés ont de ce fait connu des déconvenues plus ou moins graves. Une fois à terre, volontiers discret, le dragon d’airain se faufile sous le couvert des arbres épais ou nage dans les lacs et cours d’eau, pour chasser ou simplement surveiller son domaine. 

L’herbe des guérisseurs 


L’influence de la présence, même temporaire, des dragons d’airain rend les herbes médicinales plus efficaces. Des baumes et tisanes de recettes traditionnelles, dénuées de magie, acquièrent par exemple un effet comparable à celui d’une potion de guérison de qualité courante. Mais l’influence du dragon va plus loin : le simple fait qu’il dorme en un lieu y fait apparaître une plante réputée soigner tous les poisons et toutes les maladies. Le nom de cette herbe des guérisseurs varie selon les langues et les cultures, mais son aspect unique ne peut manquer d’attirer l’attention. Elle ressemble un peu à un muguet dont les fleurs seraient des clochettes blanches luminescentes diffusant une légère musique féerique à la nuit tombée. Elle ne peut hélas être utilisée que dans un délai assez bref après cueillette, ce qui interdit de les thésauriser. Elle n’est semée que par les dragons d’airain : toutes les tentatives visant à la cultiver se sont révélées vaines. En dépit de sa rareté et des difficultés pour s’en procurer, les propriétés exceptionnelles qu’on lui prête justifient que des aventuriers risquent beaucoup pour en trouver. 
 

Flore psychédélique 


Il arrive qu’un dragon d’airain soit malheureux, pour toute sorte de raison, tel un chagrin d’amour, la perte d’un animal particulièrement apprécié, ou encore parce qu’il est emprisonné. Amoureux de la paix et de la beauté, les dragons d’airain peuvent avoir en effet un côté très sensible. Ces situations génèrent des anomalies très gênantes, de sorte que les populations se retrouvent souvent obligées de rapidement trouver un moyen de consoler le dragon. 

En cas de malheur, l’aura du dragon continue d’avoir une influence sur la nature environnante qui pousse drue, mais désormais les plantes et champignons reflètent cette anxiété. Elles produisent des substances hallucinogènes, dans leurs fruits, leurs spores ou leur pollen.

Entremetteur 


Le dragon d’airain, par son goût de la beauté, de la paix et de la nature, est porté à apprécier les solutions pacifiques et les histoires qui finissent bien. Il lui prend parfois le goût de se mêler des affaires des mortels, et tout particulièrement de leurs affaires de cœur. S’il n’arrive pas lui-même à créer des couples heureux ou à surmonter toutes les difficultés, il peut engager des aventuriers – parfois sans leur dire son objectif réel, de crainte qu’ils ne comprennent pas ses priorités.





Un dragon d'airain vénérable, par Gawain


Un dragon d'airain tout petit, par Gawain


--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

2 commentaires: