Comprendre les guenaudes

vendredi, octobre 18, 2019 Iris 0 Comments

Vous avez déjà eu l'occasion d'en apprendre un peu sur les guenaudes vertes et celles des mers, notamment au travers de l'appartenance des premières aux cours féeriques d'Automne. Comme la saison s'y prête, voici de quoi nourrir vos histoires de sorcières ! 

Si elles paraissent souvent sous la forme de vieilles femmes dans les contes, les guenaudes peuvent aussi avoir un aspect masculin – on parle alors de guenaud. Beaucoup décrivent ces êtres comme maléfiques, et ils le sont par certains aspects, mais cela ne les empêche pas d’obéir au même rigoureux code d’honneur que les autres fées. 

Le sens profond de la vieillesse décatie 



Ces êtres sont les représentants par excellence de la cour d’automne, celle qui veille quand la foule des êtres féeriques de la belle saison sommeillent. La vieillesse et la laideur des guenauds et guenaudes sont l’expression de la décomposition et de la mort apparente de la nature durant le règne de leur cour féerique. Par leur ironie mordante et leurs sarcasmes, les guenaudes rappellent volontiers aux héros le destin qui les attend : la mort au combat, ou bien la lente décrépitude du grand âge. Elles se moquent des guerriers qui se croient sans peur parce qu’ils affrontent un dragon, et tremblent de dégoût en imaginant la libido de vieilles sorcières édentées. Elles-mêmes immortelles et coriaces, elles traversent les siècles en trouvant des loisirs – qui n’amusent parfois qu’elles. Érudites, elles savent généralement pourquoi elles ont une apparence qui repousse tant les mortels, et en jouent parfois dans des énigmes ou des devinettes, pour tester la sagesse et le bon sens d’aventuriers venus demander leur aide. 

Les ultimes guetteurs 


Malaimées et railleuses, les guenaudes vivent fréquemment en marge, dans des lieux difficiles d’accès et dangereux. Cela ne les empêche pas de se tenir informées par l’entremise de leurs serviteurs ou l’usage de divination. Lors des pires crises frappant la communauté féerique, les guenaudes révèlent leur ténacité et leur ingéniosité. Dans ces moments, les fragiles membres de la cour de printemps se mettent en sommeil, cédant la place aux guenaudes. Sinistres, elles paraissent déterminées à terrifier la peur elle-même, et ne se laissent pas décourager par des situations paraissant désespérées. Quand les bois sont envahis par les ettercaps ou infestés par une hydre, elles sont ainsi les dernières fées à demeurer et offrir un refuge pour le moins inquiétant aux aventuriers. 

Les jolies filles des guenaudes


Les guenaudes sont connues pour jouer à séduire des aventuriers, par le biais d’illusion, parfois de chantage ou d’accords étranges. De ces unions, pas toujours pleinement consenties ni appréciées, naissent pourtant des fillettes ravissantes, de sang sidhe. Elles sont aussi belles que leur mère est laide. Il naît aussi des garçonnets adorables, mais les contes en sont moins friands et les évoquent moins souvent. Qu’en est-il des enfants des guenauds ? Lorsqu’ils s’unissent à une mortelle, l’issue de la relation détermine souvent l’apparence de l’enfant. Si le guenaud se sent trahi ou vexé, il peut le maudire, de sorte qu’il naisse difforme et laid. Au contraire, si le guenaud est heureux, il peut bénir l’enfant qui pourrait être d’une grande beauté. Il paraît d’ailleurs qu’un enfant de guenaud souffrant d’une extrême hideur pourrait en être libéré en retrouvant son vrai père et en s’en faisant reconnaître. 

Maison biscornue 


Les guenaudes soignent leur intérieur, chacune paraissant déterminée à avoir la demeure la plus extravagante, la plus bizarre, la plus extraordinaire : murs en pain d’épice, four pour faire rôtir les enfants, véranda en toile d’araignée, maisonnette juchée sur des pattes de poulet et se déplaçant dans les bois… Les possessions des guenaudes sont tout aussi extravagantes. Elles sont entourées d’un bric-à-brac des plus surprenant, comprenant autant de camelote que d’objets dangereux ou bénéfiques – parfois les deux. Elles sont portées à faire des cadeaux aux gens qu’elles apprécient, avec des critères différents pour chacune, mais elles peuvent aussi faire des cadeaux empoisonnés ou à double-tranchant. 

Les serviteurs des guenaudes 


Les guenaudes prennent volontiers des serviteurs dans leur demeure, régnant sur une cour étrange et composite : feux follets, gobelins, farfadets, dryade, enfants humains, bûcherons asservis… Elles ont aussi souvent une basse-cour bien remplie. Il ne s’agit pas toujours de véritables animaux : certains – parfois tous – sont des mortels transformés, risquant parfois de finir en plats pour les invités. 



Une guenaude noueuse, par Gawain


--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Pour participer au forum ou au discord : https://forum.studio-agate.com/
◾ Pour nous parler sur discord 

0 commentaires:

Les villes du Kaan

mardi, octobre 08, 2019 Iris 0 Comments

Tandis que les ouvrages de la gamme se complètent peu à peu, des membres de la communauté s'interrogent des certains aspects qu'ils souhaitent mettre au premier plan dans leur campagne, comme ici. L'une des questions porte sur le Kaan et la ville de Khaalgany qui apparaît sur la carte du monde.

Nomades et sédentaires


Les nomades éleveurs et guerriers formaient le gros des troupes de la première grande horde de Tamerakh -- le merosi appelé à devenir dieu. Pour les peuples du Cyfandir, le choc fut terrible et marqua durablement l'imaginaire à propos du Kaan, en particulier la culture des peuples conquérants. Ils étaient des barbares frustes, brutaux, sanguinaires, incapables de développer science ou art, et bien sûr de bâtir des villes.

S'il est vrai que dans la steppe, les villes sont rares, il existe de petits centres près de sources ou de grandes tombes à tumulus ou de ressources en bois. Le nomadisme complet est surtout le fait des habitants du cœur de la steppe ; en revanche sitôt qu'on va vers les bords de ce territoire, on rencontre des communautés de bergers qui vivent dans des villages durant l'hiver et vont sur les pâturages en été.

En bordure de la steppe, on trouve des villes bâties en pierres -- près des montagnes -- ou en brique crue. Khaalgany est l'une d'elle. Avec ses ziggourats et ses grandes portes, elle était autrefois une cité-état d'une culture antique, et avec les autres cités de la côtes du Kaan, elle fut l'une des premières victimes des conquêtes de Tamerakh.

Bien que de culture nomade, Tamerakh s'adaptait vite et il concentra les trésors de ses conquêtes dans sa capitale, à l'est, près des montagne. D'après les légendes, il s'agissait d'une cité fastueuse, magnifique, extraordinaire. Plus personne n'est en mesure d'en témoigner : la ville est désormais une ruine hantée et maudite dont on ne revient pas.

Khaalgany l'actuelle capitale du Kaan a certes une saveur impériale décadente, mais elle est bel et bien une ville de briques. Cependant, certains pourraient aussi dire qu'elle n'est une capitale que par le titre, car les hordes se forment toujours dans la steppe, quand un chef se distingue et paraît auréolé de la bénédiction de Tamerakh. Beaucoup de hordes de l'histoire furent éphémères et ne dépassèrent pas les frontières du Kaan, s'effondrant sous le coup de luttes internes. Les notables de Khaalgany comptent sur elles pour maintenir leur pouvoir, mais gare à eux s'ils ne savent pas reconnaître leur nouveau maître à temps !




La Horde avant la bataille, par Gawain


--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Pour participer au forum ou au discord : https://forum.studio-agate.com/
◾ Pour nous parler sur discord 

0 commentaires:

Bullevases des îles éoliennes

lundi, septembre 23, 2019 Iris 6 Comments

La bullevase est une vase qui peut prendre un aspect similaire à celui d’une bulle de savon, volant ou flottant dans l’air. Ce terme désigne l’ensemble d’une famille de créatures allant des minuscules bullevasettes aux immenses bullevases prismatiques. Ces créatures sont assez communes dans les îles Éoliennes, dont elle constitue à la fois un danger unique et un charme typique. Les bulles sont en effet très esthétiques, avec une surface aux couleurs acidulées et aux reflets irisés.

L’origine des bullevases 


Plusieurs théories ont cours quant à l’origine des vases. Concernant les bullevases, certains prétendent qu’elles seraient originaires d’un monde lointain, dénommé parfois Nébuleuse incertaine dans les spéculations d’érudits. Il s’agirait d’un monde de gaz épais, parsemé de roches légères dérivant dans des courants atmosphériques perpétuels. Là-bas, les vases seraient très communes et vivraient en flottant, se nourrissant de végétaux indigènes et d’autres proies insolites.

Mode de vie 


Les bullevases sont omnivores et ne rechignent pas à se nourrir de charognes ou de végétaux en décomposition. Quand elles trouvent à manger, elles s’étalent, prenant l’aspect d’une sorte de gelée ou de bave qui pulse très légèrement. Elles utilisent les gaz issus de la fermentation de leur repas pour se gonfler en bulles légères et voleter ainsi d’un lieu à un autre. Il leur suffit de faire osciller leur poids tout autour de leur centre gazeux pour s’orienter. Quand les courants d’air sont trop violents, la bullevase se laisse tomber et prend une apparence de gelée rampante. De petite taille, et essentiellement translucide, elle peut passer pour une traînée d’escargot ou autre substance assez anodine.

Quand elles s’apprêtent à se reproduire, les bullevases sont souvent prises de fringale, ce qui peut les pousser à des comportements agressifs, voire prédateurs. C’est aussi le cas en période de disette. Une bullevase peut demeurer en stase déshydratée pendant longtemps, et manger tout ce qui est à sa portée sitôt réhydratée.


 Une bullevase prismatique, par Gawain

--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Pour participer au forum ou au discord : https://forum.studio-agate.com/
◾ Pour nous parler sur discord 

6 commentaires:

Les khans bénis de Tamerakh

mardi, septembre 17, 2019 Iris 0 Comments

Le terme khan désigne le commandant d’une Horde, un chef particulièrement charismatique qui emmène ses troupes de victoire en victoire, engloutissant les territoires sous son avancée irrésistible. Tout guerrier kaani a rêvé au moins un jour de devenir le chef exceptionnel qui reproduira la geste de Tamerakh la Tempête, tout à la fois Destructeur et Libérateur.

Les khans sont des combattants irréductibles, qui poussent ceux qui les suivent à se dépasser pour entrer dans la légende avec eux. Au Kaan, ce charisme et cette puissance sont le signe d’une bénédiction de Tamerakh qui reconnaît les qualités de son protégé.

Pour certains, le dieu est même véritablement présent en celui qui devient son avatar : une incarnation temporaire, bénissant le monde de sa présence et permettant à ses fidèles de vivre une épopée sacrée qui leur ouvre les portes de l’éternité. Pour ceux qui adhèrent à cette croyance, l’apparition d’un nouveau khan est une grande joie, car elle est, au-delà de la violence de la guerre, un message d’espoir et de renouveau. Le Destructeur est celui qui permet un nouveau monde, meilleur et plus libre, de naître sur les décombres de cendres fertiles.


Une khan orc par Gawain


--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Pour participer au forum ou au discord : https://forum.studio-agate.com/
◾ Pour nous parler sur discord 
 

0 commentaires:

L'esclavage dans le monde d'Eana

lundi, septembre 09, 2019 Iris 10 Comments


Ayant reçu au fur et à mesure de la rédaction des textes du monde des questions régulières me sont venues à propos de l'esclavage et je me suis rendue compte que je n'avais pas posté de synthèse à ce propos sur le blog, alors voici un point sur un aspect sombre, mais comportant néanmoins certaines nuances. 

Aux yeux des habitants libéraux et humanistes de la Cité Franche, l’esclavage est une pratique intolérable autant que barbare. De nombreux peuples néanmoins le pratiquent sans guère d’état d’âme, mais presque toujours en suivant des règles strictes, dont le détail peut varier d’une tribu à l’autre.

Les causes de l'esclavage


Toutes les sociétés qui admettent l’esclavage ne le pratiquent pas de la même manière. Il peut être très ponctuel et encadré, ou encore massif avec une liberté totale pour les maîtres.

Les perdants d’une guerre. Les guerriers ennemis faits prisonniers et les populations conquises sont réduites en esclavage. Le sort de ces peuples dépend totalement du bon vouloir du conquérant. Dans le meilleur des cas, les esclaves sont progressivement affranchis et intégrés à la population victorieuse ; dans le pire des cas, ils sont exploités jusqu’à ce que mort s’ensuive, dans les mines, les champs, ou pour de grands travaux (constructions de canaux, édification d’un mausolée gigantesque, etc.).

Victime de piraterie. Bien des pirates s’enrichissent en capturant des villageois ou des passagers qu’ils revendent à des marchands peu scrupuleux. En théorie, personne ne devraient acheter d’esclaves ayant une telle origine, mais cette pratique est tolérée – voire encouragée dans certaines contrées.

Endettés jusqu’à se vendre. Quand un individu s’est tellement endetté qu’il n’est plus du tout possible pour lui de rembourser, il peut se vendre en tant qu’esclave. Dans les sociétés les plus hiérarchisées, il est possible de vendre un membre de sa famille placé sous son autorité (ses enfants le plus souvent). Il est possible que l’esclavage pour dette ne soit que temporaire. De manière générale, les esclaves pour dette sont souvent mieux traités et leur vie peut paraître encore assez normale. C’est le cas par exemple s’ils se sont vendus à une personne de leur village : ils continuent de rentrer chez eux pour manger et dormir.

Un châtiment. Dans les sociétés dépourvues de prison – comme tous les nomades notamment – l’esclavage temporaire ou à vie est une peine judiciaire. Elle est appliquée pour un large panel de délits et de crimes : dégradations, dégâts, vols avec circonstances atténuantes, insultes, diffamation, agression physique ou sexuelle. La victime – ou sa famille – est libre de prendre l’esclave à son service ou le vendre. Les sociétés sans prison qui ne pratiquent pas l’esclavage font à la place un usage très étendu des amendes, des châtiments corporels, du bannissement et de peines de mort « créatives » – censément dissuasive par leur caractère horrifique.

Naître esclave. Le statut des enfants d’esclave varie énormément d’un endroit à l’autre. Dans le cas le plus restrictif, on ne peut être libre qu’en ayant deux parents libres unis par un mariage reconnu. Cette pratique fait de certaines minorités des esclaves sur plusieurs générations – un peuple qui n’a plus rien à perdre. À l’opposé, la législation la plus libérale considère que l’esclavage est un statut personnel, non transmissible : les enfants nés d’un parent esclave restent des individus libres.

Les droits des esclaves 


Pour beaucoup d’habitants de la Cité Franche, l’esclave est réduit à l’état d’objet, de machine vivante, privé de toute dignité. Cette pratique de l’esclavage existe et elle s’illustre dans d’immenses plantations, mines et chantiers démesurés. Les victimes n’ont aucun droit et leur maître peut leur infliger à volonté les pires sévices, régnant par la terreur de sa cruauté et parfois l’espoir vague d’un affranchissement pour ses préférés.

En dehors de cette pratique extrême de l’esclavage de masse, il existe un esclavage plus modéré, pour ainsi dire de village, interdisant notamment aux maîtres toute action ou décision qui aboutirait à coup sûr à tuer ou mutiler l’esclave. Dans ces sociétés plus protectrices, l’esclave est certes en bas de la hiérarchie, mais il peut avoir son propre logement et il a le droit à avoir une famille dont il ne peut être séparé. En un sens, son statut n’est guère éloigné des serfs féodaux dont le statut est le plus restrictif.

La théorie et la pratique 


Le droit n’existe que s’il est appliqué. Une société pourrait bien être douce dans ses lois et brutale dans ses usages si personne ne se soucie de faire respecter les principes qui la dirigent. Il existe autant de maîtres bienveillants dans les sociétés admettant l’esclavage de masse, que de maîtres sadiques dans les tribus respectant théoriquement certains droits des esclaves. Du point de vue de ceux qui militent pour la dignité des victimes, le seul moyen de les protéger est l’abolition totale et généralisée de l’esclavage. Ces idéalistes se lèvent contre l’horreur des traitements inhumains à l’échelle de royaumes et d’empires entiers.



L'esclave évadé, par Gawain

Et pendant ce temps dans un autre monde...

Certains se demandent sans doute pourquoi il n'y pas eu le suivi habituel du blog depuis fin juillet et qu'il ne reprend qu'aujourd'hui, ou pourquoi je suis moins présente sur le forum. Il se trouve que j'ai déménagé et qu'il y a de la rénovation à faire (l'illustration est un clin d’œil à la situation). Je fais mon possible pour assurer les avancements sur la gamme qui sont de mon ressort et les réponses aux questions, mais actuellement cela va forcément un peu plus lentement que précédemment. Le retour à la normale est progressif, mais le projet poursuit son chemin !

En avant !

--

Pour aller plus loin...



◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Pour participer au forum ou au discord : https://forum.studio-agate.com/
◾ Pour nous parler sur discord 

10 commentaires:

Le glossaire de traduction de Dragons

vendredi, août 02, 2019 Iris 0 Comments

Nous avions mis précédemment le glossaire de traduction de Dragons à disposition des souscripteurs ; nous avons étendu l'accès à ce document qui vous permettra d'utiliser plus facilement des ressources anglophones en complément si vous le souhaitez :-)

Pour le télécharger, rendez-vous sur le portail Dragons ou directement ici.



Assortiment de diablotins ornementaux pour Grimoire, par Gawain


- -


► Pour recevoir les mises à jour, inscrivez-vous à la newsletter
► Vous découvrez DRAGONS ? Téléchargez le Guide du Joueur.
► Si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre forum ou notre salon Discord.

0 commentaires:

De nouvelles ressources dans le kit graphique DRAGONS

vendredi, juillet 19, 2019 Iris 3 Comments

Comme précédemment pour les Ombres d'Esteren, nous mettons à disposition de la communauté un kit graphique pour DRAGONS. A l'occasion de la sortie de GRIMOIRE, il a été enrichi (merci à GinL !) pour votre plus grand plaisir !

C'est ici que ça ça se passe !

 La diffusion des créations de la communauté

 Quand vous créez une aide de jeu, un scénario ou autre, n'hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions les mettre à disposition de la communauté. Vous pourrez retrouver les créations dans le label "Créations de la communauté" sur le blog.

Les règles d'usage


1. Usage non-commercial. La licence permet aux membres de la communauté de réaliser du matériel pour un usage strictement non-commercial.

2. Notice légale. Sur tout matériel utilisant un ou plusieurs éléments des Kits graphiques Dragons , l’utilisateur devra mettre la mention suivante : [Aide de jeu, site internet, module, etc.] non-officiel(le) pour Dragons créé(e) par [votre nom]. Utilise des contenus protégés par la propriété intellectuelle © Agate RPG, avec l’aimable permission de l’éditeur dans le cadre de la licence CUVD. Rejoignez la communauté : www.dragons-rpg.com/

3. Respect de l’œuvre originale . Les créations ne doivent pas porter atteinte à l’image du jeu. Sauf autorisation écrite, les utilisateurs ne peuvent pas modifier de quelque façon que ce soit les visuels, illustrations et graphismes mis à dispositions dans les Kits graphiques Dragons . La seule exception concerne les parchemins et fonds de page qui pourront être adaptés et modifiés pour convenir à la maquette.

4. Clarté du positionnement. Les créations de la communauté ne doivent pas être confondues avec le matériel officiel de la gamme.

5. Respect de la loi. Chaque utilisateur est responsable de ses créations et doit de respecter la loi. Il se doit d’avertir son lectorat en cas de contenu adulte. La responsabilité de l’éditeur ou des artistes ne pourrait être engagée.



Des enluminures réalisées par Gawain pour Grimoire avec pour thème "Familiers"

- -


► Pour recevoir les mises à jour, inscrivez-vous à la newsletter
► Vous découvrez DRAGONS ? Téléchargez le Guide du Joueur.
► Si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre forum ou notre salon Discord.

3 commentaires:

La fin du voyage de Nara : vers l'Inframonde

jeudi, juillet 18, 2019 Clovis 2 Comments

Et voilà, c'est la fin du voyage de Nara... ou du moins de ses chroniques, car il y a fort à parier que l'aventurière n'a pas dit son dernier mot ! Mais pour l'heure, la campagne Kickstarter associée s'est achevée, et avec elle les récits des péripéties de la merosi.

Si vous n'avez pas suivi le voyage de Nara jusqu'à maintenant ou si vous désirez redécouvrir ses débuts, rendez-vous ici pour en revenir au premier post à ce sujet.

Dans l'épisode précédent, aux prises avec des perfides rakshasas, elle avait résolu d'aller jusqu'au bout pour mettre un terme à leurs agissements à l'encontre du royaume de Ghardat. Nous la retrouvons maintenant en Ajagar, à prendre enfin un peu de repos après tant de remue-ménage... mais les élus de la Forge du destin ne se reposent jamais longtemps !

L'Inframonde

 Un épouvantable nid chancreux dans les profondeurs de l'Inframonde, par Chane

J’avais survécu aux pièges, aux poisons et aux assassins des rakshasas. Je me trouvais désormais en Ajagar, non loin du Kaan, à contempler un bracelet que j’avais trouvé dans le trésor de nos ennemis. Ce bijou faisait partie de la parure de Xonim et complétait le collier qui m’avait été donné, ainsi que la paire de pendants que j’avais découverts dans les Drakenbergen. Je les portais désormais, et tout en triturant songeusement mon collier, je me demandais s’il n’était pas temps pour moi de rentrer au Kaan. Ce n’était l’affaire que de quelques semaines de voyage, presque rien en comparaison de toutes ces contrées que j’avais déjà visitées !

Avec mes amis et compagnons d’aventure, nous dînâmes à un caravansérail aux contreforts des hautes montagnes traversées de routes menant chez les ulkani, tout au sud du Kaan. Des marchands gobelins festoyaient à la table d’à côté, et il y avait quelque chose de dissonant dans la joie insouciante affichée. Ils paraissaient inquiets et tenter de passer outre pour faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ils portaient des pièces d’équipement que je ne connaissais pas et qui m’intriguaient. Notamment, je ne reconnaissais pas le cuir noir qu’ils portaient ; plus étrange encore, cette substance semblait absorber la lumière, n’avoir aucun reflet.


Ma curiosité était réciproque. L’un d’eux, que je supposais être un barde, me regardait avec beaucoup d’attention, et tout particulièrement ma parure. Il vint m’offrir à boire et me proposer de parler. D’après lui, nous avions beaucoup de choses à nous dire.


Il était Kru’ul, membre d’un clan gobelin voyageant entre la surface et l’Inframonde pour commercer ou se louer comme mercenaires. Leur équipement, me dit-il, était de facture drow. Il me révéla qu’une visionnaire de son clan avait évoqué une « porteuse de la parure de la dame de la Nuit ». Kru’ul s’excusa de ne pouvoir m’en dire davantage en ce lieu. Son expression disait assez que l’affaire était grave.


Je pris quelques minutes pour soupeser la situation. Et si tout ce chemin fait depuis chez moi n’avait visé qu’à me mener jusqu’ici, sur le seuil de l’Inframonde ?


 L'état final de l'épopée de Nara

Rideau !

La campagne Kickstarter pour la sortie en anglais de Fateforge s'est achevée la nuit dernière avec plus de 1700 souscripteurs pour soutenir la sortie anglophone de la gamme. Voilà qui présage de belles choses pour la suite, autant dans la langue de Molière que dans celle de Shakespeare !

À noter que parmi ces 1700 et quelques souscripteurs, on compte presque 400 Grenouilles de Lothrienne, soit près d'un quart de souscripteurs francophones. Que vous ayez été des soutiens de la première heure ou de nouveaux participants à l'aventure, un grand merci à vous tous. Votre soutien fait chaud au cœur et vous pouvez être sûrs que nous ferons tout pour vous le rendre au centuple. Nous continuons de travailler ardemment sur la suite de la gamme et nous avons hâte de vous montrer ce que nous préparons.

Enfin, si vous n'avez pas eu le loisir de souscrire à la campagne mais que vous souhaiteriez le faire, il est encore temps ! Un late pledge aura lieu à la rentrée et donnera accès aux exemplaires encore disponibles. Une occasion de vous plonger dans l'univers de Dragons ou de faire quelques ultimes acquisitions ! Pour être prévenus dudit late pledge, inscrivez-vous à la mailing list.

Comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Une dernière fois (pour l'heure !), merci à tous pour votre soutien et à bientôt pour de nouvelles aventures !

2 commentaires:

Le voyage de Nara : vers l'Ajagar

mardi, juillet 16, 2019 Clovis 0 Comments

Déjà la suite des aventures de Nara ! Alors que la campagne Kickstarter associée touche à sa fin, le rythme redouble, comme cela arrive souvent aux ultimes jours d'une souscription de ce genre. On dirait bien que notre merosi a lancé sa fidèle Amisgal au grand galop !

Si vous n'avez pas suivi le voyage de Nara jusqu'à maintenant ou que vous désirez vous refamiliariser avec ses débuts, rendez-vous ici pour en revenir au premier post à ce sujet.

Dans l'épisode précédent, Nara était au beau milieu d'intrigues à Reusaphee, la capitale du Rachamangekr. Peu habituée aux complots, elle n'était pas dans son terrain de prédilection, mais elle n'a pas dit son dernier mot ! Les nouvelles qu'elle avait reçues semblaient évoquer des tigres-garous, mais voyons donc ce qu'elle a pu apprendre au gré de ses investigations et de ses contacts, et quels sont ses projets.

L'Ajagar

 

Un terrible rakshasa, par Gawain

Ce n’étaient pas des tigres-garous, c’étaient des rakshasas ! Cette fois nous tenions le fil qui nous mènerait jusqu’à la tête d’un réseau redoutable. Ils contrôlaient un trafic de drogue, embauchaient des assassins, corrompaient des agents du palais à Reusaphee… Leur influence s’étendait de proche en proche, empoisonnant et sapant tout ce qui était bon et sain jusque-là.

L’Ajagar était leur terre d’origine. Cette civilisation avait donné naissance à plusieurs royaumes rivaux qui s’étendaient depuis les côtes jusqu’aux neiges éternelles des sommets. Leur histoire était riche de guerres et de retournements d’alliances. Les rajahs et les prêtres étaient immensément riches grâce à l'abondance de pierres précieuses et d'épices qu'ils exportaient dans le monde entier. Et quelque part dans la région de Lanka était concentrée toute la puissance des rakshasas !


Il m’était impossible de savoir si les guides et les aubergistes que je côtoyais n’étaient pas leurs agents ou leurs victimes indirectes. Encore une fois, j’étais une étrangère dans un pays dont j’ignorais la langue et la culture. Mais j’avais appris des marchands : je savais désormais m’adapter, et j’étais tout aussi capable de ruser… Mon sang merosi suscitait l’inquiétude ? Il laissait croire que j’étais une brute écervelée ? Je me ferais un plaisir de me faire passer pour naïve et stupide. Les gens parlent trop quand ils croient ne pas pouvoir être compris. Et ils usent de stratagèmes simples – pourquoi se fatiguer ? – pour neutraliser des proies faciles.

… ils découvriraient bien assez tôt qu’ils s’étaient trompés !


 L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

La campagne Kickstarter touche à son terme, mais elle n'est pas encore terminée ! Elle va durer encore jusqu'au bout de la nuit du 17 juillet et au-delà, et promet encore bien des choses alors que la poussée finale bat son plein !

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésitez pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : au Rachamangekr

lundi, juillet 15, 2019 Clovis 0 Comments

L'épopée de Nara se poursuit ! Une nouvelle étape a été franchie sur la campagne Kickstarter associée, alors en parallèle, nous allons suivre dans la langue de Molière les péripéties de notre aventurière merosi .

Si vous n'avez pas suivi le voyage de Nara jusqu'à maintenant ou que vous désirez vous refamiliariser avec ses débuts, rendez-vous ici pour en revenir au premier post à ce sujet.

Dans l'épisode précédent, à la suite d'un naufrage résultant d'une bataille navale épique, Nara s'est trouvée bienheureusement secourue par les Thadeleks, des nomades navigateurs. Où ces derniers vont-ils la conduire, et comment va-t-elle poursuivre la mission qui l'avait amenée dans le Rachamangekr ?

Nous allons l'apprendre tout de suite !

Reusaphee

 Un prince-ensorceleur du Rachamangekr, par Gawain

Les thadeleks nous aidèrent à rejoindre Reusaphee, la capitale du Rachamangekr. C’était une ville comme je n’en avais jamais vue. Les canaux composaient la moitié de l’espace ; ils étaient les rues et les places de la cité ! Tout le monde avait une barque et on transportait absolument tout dessus. Le marché flottant était un spectacle déconcertant, avec aussi bien les clients que les vendeurs en barque, échangeant les denrées d’une embarcation à l’autre ! Ici des poteries, là des cochons noirs dans des cages en osier, ou des paniers de fruits aux couleurs et formes incroyables.

Grâce aux contacts de mes clients de Ghardat, je n’eus aucun mal à trouver où loger. Mon hôtesse était une marchande mariée à un membre de la petite noblesse, serviteur de confiance au palais. Je logeais ainsi chez des drakéides. Je n’en avais jamais vu autant ni de si près. Dans les autres contrées, ils sont rares – des marchands, des diplomates ou des aventuriers. Ici, toute la classe supérieure était de ce peuple. Au Rachamangekr on suit la voie des dragons, et tout naturellement l’espèce qui leur ressemble le plus est la plus légitime pour régner.


Pour en revenir à ma mission, malgré notre grande victoire navale, je savais que nous n’avions pas neutralisé totalement l’une des cabales les plus astucieuses et les plus rusées qui étaient à l’œuvre. J’avais besoin d’aide pour remonter la piste. Il semblait que j’avais affaire à des tigres-garous… 


 L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

Le temps restant à la campagne Kickstarter ne se compte désormais plus en jours mais en heures. En ce jour du 15 juillet, il reste entre une soixantaine et une cinquantaine d'heures, selon le moment de la journée auquel vous lirez ce post. C'est la dernière ligne droite ! Qui sait jusqu'où Nara va aller ?

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésitez pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !
 

0 commentaires:

Le voyage de Nara : vers le Rachamangekr

dimanche, juillet 14, 2019 Clovis 0 Comments

Bienvenue pour un nouvel épisode des aventures de Nara ! Une nouvelle étape a été franchie sur la campagne Kickstarter associée, et comme d'habitude, qui dit nouvelle étape dit suite de l'épopée de notre merosi préférée.

Si vous n'avez pas suivi le voyage de Nara jusqu'à maintenant ou que vous désirez vous refamiliariser avec ses débuts, rendez-vous ici pour en revenir au premier post à ce sujet.

Dans l'épisode précédent, les accointances et les engagements de Nara l'avaient conduite jusque dans les Royaumes des Sables pour protéger les intérêts (et la vie !) de sa cliente et désormais amie. Or, la guerrière des steppes n'est manifestement pas au bout de ses peines, car d'autres menaces rôdent dans l'ombre. Jusqu'où cet écheveau d'intrigues et d'ennemis ira-t-il ?

C'est ce que nous allons découvrir !

Rachamangekr

Le terrible dragon-tortue, par Gawain

En aidant ma cliente dans le royaume de Ghardat, j’avais accepté de défendre les intérêts de son peuple contre les intrigues de l’empire de Kortaçöl. Les princes marchands de Ghardat, cependant, luttaient aussi contre les cabales de rivaux, parmi lesquels des sectes et sociétés secrètes. Mon enquête m’avait permis de mettre au jour un vaste réseau d’alliance entre de tels groupes occultes, lequel impliquait aussi certaines marines marchandes corrompues.. Ma piste me guida vers le Rachamangekr.

La mer Qarfabahr est un des carrefours commerciaux les plus denses du monde. Les armateurs des royaumes des Sables, de Mibu, d’Ajagar, du Rachamangekr et même du Shi-huang et d’autres contrées s’y croisent. C’est aussi un haut lieu de la piraterie et les corsaires ne manquent pas. Ils se vendent par conviction ou opportunisme à des factions et attaquent leurs rivales. Ces gens sont souvent aussi de mèches avec les contrebandiers et trafiquants d’opium.


Avec le capitaine Nemroud, nous organisâmes une véritable traque sur mer pour retrouver les agents de nos ennemis. Elle atteignit son paroxysme au cours d’une bataille insensée durant laquelle les pirates et nous combattîmes ensemble un dragon-tortue tout en essayant de couler le vaisseau ennemi ! Malheureusement, si nous parvînmes à mettre en déroute le monstre et à vaincre nos adversaires, ce fut au prix de notre propre vaisseau qui se retrouva sabordé, la coque fendue d’un coup de queue phénomenal.


Au milieu des flots, entourés de monstres marins et avec un radeau de fortune comme toute embarcation, l’avenir paraissait bien sombre, mais au cœur de la nuit, nous vîmes au loin les lumières d’un village flottant thadelek. Ce peuple de nomades de la mer est originaire du Rachamangekr et se déplace au gré des besoins entre les zones de pêches en mer ou dans les deltas des grands fleuves. Ces gens se sont montrés très accueillants. Ils vivent librement et l’immensité liquide est leur domaine. En dépit de toutes les différences, je retrouvais chez eux un peu de l’esprit de la steppe.


 L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

Il ne reste désormais plus que 5 jours à la campagne Kickstarter. Nous entrons donc dans le dernier quart de cette aventure... Qui bat cependant toujours son plein et promet encore bien des rebondissements !

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésitez pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : vers les Royaumes des Sables

mardi, juillet 09, 2019 Clovis 0 Comments

Les aventures de Nara reprennent ! L'épopée de notre merosi s'est poursuivie par le biais de la campagne Kickstarter en cours pour la sortie en anglais de Dragons, et une nouvelle étape a récemment été atteindre.

Si vous n'avez pas suivi le voyage de Nara jusqu'à maintenant ou que vous désirez vous refamiliariser avec ses débuts, rendez-vous ici pour en revenir au premier post à ce sujet.

Dans l'épisode précédent, Nara avait été employée pour veiller à la sécurité d'une cliente contre de redoutables ennemis. Comme vous allez le voir ci-dessous, les ennemis en question lui ont donné bien du fil à retordre, et cette mission l'a emmenée plus loin que prévue !

Les Royaumes des Sables

Laila Ollagar, célèbre aventurière et troubadour du Royaume des Sables

Quelle aventure étrange ! Comment m’étais-je retrouvée à me mêler des querelles de guildes de voleurs de la Cité Franche ? Aider des amis dont on ne sait que trop peu de choses amène bien des surprises. Il avait fallu remonter à la fois la piste de deux bandes rivales et dénouer un complot impliquant les espions de Ghardat et ceux de Kartaçöl. On ne m’avait pas menti : tout Eana se retrouve bien dans cette ville cosmopolite ! 

J’avais sauvé la vie d’une marchande de Ghardat dont la maison mère se trouvait à Liwala. En réalité, elle était surtout une princesse en mission diplomatique sous couverture. Elle n’avait échappé à la mort que d’extrême justesse. L’assassin qui l’avait attaquée était vraiment redoutable et m’avait valu de méchantes blessures. Après avoir combattu des meutes de lycanthropes et une bande de dragons blancs, je pensais pourtant que la ville ne pouvait pas receler de tels dangers. C’était une leçon d’humilité dont je me relevais plus forte et plus déterminée. 

C’était ainsi que je faisais à nouveau voile vers une civilisation pratiquement inconnue de moi. J’aimais cette sensation de griserie à l’idée de découvrir de nouvelles contrées, de nouvelles personnes, de nouveaux mystères et de nouveaux périls ! Il faisait chaud et le soleil brillait haut dans le ciel. Je supportais moins bien mon armure et mon équipement adapté au climat du Cyfandir. Cela me rappelait mon foyer. L’hiver la steppe était glaciale ; l’été elle était brûlante.

Nous fîmes une première halte à Yamkhad. Ma cliente – désormais aussi une amie – avait des partenaires professionnels à visiter. La sécurité dans leur manoir était telle que je reçus l’autorisation de visiter la cité à ma guise pendant quelques heures. Il y avait là de grandes festivités et des concours opposant des chanteurs, musiciens et danseurs de grand talent. C’était un plaisir de découvrir les arts de cette région et de pouvoir parfois essayer des instruments de musique que je n’avais jamais vu auparavant. Mais il n’y avait pas que les artistes à concourir, car les voleurs à la tire semblaient aussi jouer à qui dépouillerait mieux les badauds ! Et dans l’ombre, j’eus la sensation de deviner la présence de choses qui n’étaient pas… ce qu’elles paraissaient être… des choses appartenant aux ténèbres…

Une vision des Royaumes des Sables

Et ensuite !?

Le voyage de Nara est loin d'être fini ! Il reste encore une bonne semaine de péripéties à venir, autrement dit bien des escales et des aventures !

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésitez pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : dans la Cité Franche

vendredi, juillet 05, 2019 Clovis 0 Comments

La campagne Kickstarter pour la sortie en anglais de Dragons se poursuit, et avec elle, l'épopée de Nara dont vous avez pu lire les débuts dans les posts précédents de ce blog. Pour une piqûre de rappel, voici le début de cette épopée.

Dans l'épisode précédent, Nara faisait route vers la Cité Franche, ville-monde de renom où elle escomptait passer du temps et faire bien des découvertes. Nous la retrouvons en route pour vaquer à la tâche dans laquelle elle s'est depuis investie.

Une excursion dans la Cité Franche

Une vue de la Cité Franche

J’avais besoin d’aide pour comprendre comment une personne – un homme pour ce qu’il semblait – parvenait à surveiller ma cliente ; comment il faisait pour avoir toujours un temps d’avance sur nous. Surtout, je voulais savoir comment se protéger de lui. On m’avait conseillé de trouver un arcaniste elenion, Eleriën Ostal. Il avait étudié la magie d’abjuration et l’artefaction, et il était expert pour la guilde des bâtisseurs.

Le quartier des cristaux était de ceux qui me déconcertait le plus. Des pierres démesurées s’y dressaient un peu partout, là au centre d’une petite place, là dans la demeure d’un particulier. Ils irradiaient une douce clarté qui éclairait les lieux à la nuit tombée d’une ambiance féerique. J’allais entre les ruelles sinueuses, je passais sous les passages couverts de passerelles, je découvrais les grandes cours dissimulées derrière de hauts murs. De riches jardins y étaient cultivés, et parmi les plantations foisonnaient des buissons et des arbres acclimatés depuis des contrées lointaines. Les demeures en colombage étaient coquettes, les bois extérieurs peints de couleurs vives. Les alchimistes, les arcanistes et bien des lettrés vivaient, travaillaient et étudiaient essentiellement dans les étages.

Je franchis un petit portail bordé de murets. J’entrai dans la cour en regardant l’arbre qui y poussait. Celui-ci m’étonna, car il était trapu, vert et cylindrique, et son tronc était tout le long couvert d’épines ! Je pris l’escalier extérieur sur la gauche et allai frapper à la porte peinte en vert d’eau laqué.
 L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

Les mises à jour fréquentes relatives à l'épopée de Nara de ces derniers jours visaient à rattraper la progression de celle-ci sur le Kickstarter Fateforge. C'est maintenant chose faite, et la suite va désormais suivre l'avancement du financement. Chaque mise à jour relative à un palier de souscription (ou "stretch goal") trouvera son équivalent narratif en français sur le blog.

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésite pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : vers la Cité Franche

jeudi, juillet 04, 2019 Clovis 0 Comments

La campagne Kickstarter pour la sortie en anglais de Dragons se poursuit, et avec elle, l'épopée de Nara dont vous avez pu lire les débuts dans les posts précédents de ce blog. Pour une piqûre de rappel, voici le début de cette épopée.

Dans l'épisode précédent, Nara s'était confrontée à une fratrie de jeunes dragons blancs. Pensez-vous qu'elle s'en soit sortie ? Allons, cela va de soi ! C'est l'héroïne de l'histoire, elle ne peut pas voir son voyage s'achever comme ça ! Nous la retrouvons alors qu'elle vogue à bord d'une embarcation pilotée par ses alliés nains nouvellement acquis.

La Cité Franche


Une carte de la Cité Franche, réalisée par Olivier "Akae" Sanfilippo

J’étais fière et heureuse de cette victoire inespérée, et peut-être plus encore du présent que m’avaient fait les nains du clan Hammrvit. J’avais ensuite embarqué à bord de l’un de leurs bateaux qui parcourait le fleuve Dispende. Je m’entraînais au maniement de ma nouvelle épée sur le pont du bateau à fond plat qui me menait à la Cité Franche.

Dans le trésor des dragons, j’avais trouvé une paire de pendants qui appartenaient à la parure de mon collier de turquoise. Je ne savais que penser de cette extraordinaire coïncidence. Le destin m’avait appelée là où j’étais.


J’avais des lettres de recommandations qui me permettraient de trouver facilement du travail parmi la communauté naine et de profiter des services de la steinbank. Cette véritable institution avait des succursales dans toutes les grandes villes, mais je n’avais osé même caresser l’idée d’avoir un compte chez elle ! Je n’étais pas encore riche, mais je pouvais me permettre une certaine insouciance, et c’était aussi bien car la grande ville était aussi riche d’occasion d’être détroussé que de dépenser.


Où aller ? Où loger ? Que regarder ? Quels monuments admirer ? Quelles bibliothèques visiter ? Tout était possible dans cette ville monde. Je pouvais partir n’importe où ; je pouvais aussi y passer des années sans jamais m’ennuyer un seul jour !


L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

Au fur et à mesure de l'avancée de la campagne, le voyage de Nara est en progrès constant ! Nous reviendrons donc bien vite vers vous avec de nouvelles évolutions.

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésite pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !  n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.
À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : vers les Drakenbergen

mercredi, juillet 03, 2019 Clovis 0 Comments

La campagne Kickstarter pour la sortie en anglais de Dragons se poursuit, et avec elle, l'épopée de Nara dont vous avez pu lire les débuts dans les posts précédents de ce blog. Pour une piqûre de rappel, voici le début de cette épopée.

Dans l'épisode précédent, Nara faisait connaissance avec certains Arolaviens dont elle avait précédemment gagné les terres par bateau. Elle avait décidé de lier son sort à celui d'un chasseur, et pas n'importe lequel : un chasseur de lycanthropes ! Voyons donc ce qui lui est arrivé depuis.

Les Drakenbergen

Une naine forgeronne comme on peut en croiser dans les Drakenbergen

Je quittai l’Arolavie aux premières neiges. Je me souvenais avec émotion des amis que je m’étais fait là-bas dans la défense d’une maelossa féerique contre les troupes de lycanthropes furieux du prince démon Gegaôr. Ceux qui étaient tombés au cours de la terrible bataille de l’équinoxe étaient revenus une dernière fois nous saluer sous la forme de clartés évanescentes au milieu d’une triste nuit de veillée funèbre.

Pour aller jusqu’à la célèbre Cité Franche, j’avais décidé de passer par les Drakenbergen plutôt que par la côte pour découvrir ces paysages de hautes montagnes. Quand on m’apprit que le nom de cette région signifiait « les montagnes des dragons », je voulus en savoir plus.

Je faisais halte dans une « maison des hôtes » – une auberge fortifiée naine. C’est le genre d’endroit parfait pour partir à l’aventure ! Les gens des environs y viennent se changer les idées et partager les nouvelles. Des marchands en caravane s’abritent et se ravitaillent, vendant à l’occasion quelques denrées de grande qualité. Les rôdeurs de la région sont appelés les « marchevents ». Ce sont d’excellents guides et ils assurent le lien entre les communautés, joignant aisément même les vallées les plus isolées.


Ce fut dans la salle commune de la maison des hôtes de l’Anneau de cuivre que j’entendis pour la première fois parler d’une maladie nommée le « sommeil glacé ».  Ce fut le point de départ d’une aventure qui nous amena à voir de très près – et même combattre ! – une fratrie de jeunes dragons blancs.
L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

Au fur et à mesure de l'avancée de la campagne, le voyage de Nara est en progrès constant ! Nous reviendrons donc bien vite vers vous avec de nouvelles évolutions.

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésite pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : vers l'Arolavie

lundi, juillet 01, 2019 Clovis 0 Comments

La campagne Kickstarter pour la sortie en anglais de Dragons se poursuit, et avec elle, l'épopée de Nara dont vous avez pu lire les débuts dans le post précédent de ce blog.
Dans l'épisode précédent, Narantsetseg, une fière merosi du Vieux Kaan, partait à l'aventure en tant qu'élue du destin, prête à découvrir le monde et à y tracer sa voie. Nous la retrouvons à bord du bateau qu'elle a pris en partance pour l'Arolavie.

L'Arolavie

 Une vue de la mystérieuse, envoûtante et inquiétante Arolavie

Cette traversée de la mer Ustalva me parut une éternité. Moi qui étais habituée à aller et venir à ma guise dans le silence de la steppe, j’étais enfermée sur une fragile coquille de bois qui penchait tantôt vers l’avant, tantôt ver l’arrière, et puis de droite à gauche aussi. Pauvre Amisgal ! Elle ne pouvait même pas sortir sur le pont pour contempler le ciel. Je comprends  pourquoi les conquérant kaani évitaient autant que possible de longs trajets sur ces eaux capricieuses, à la merci du vent, des averses et des vagues encore grossies d’élémentaires d’eau.

J’avais embarqué au hasard dans un navire en partance pour l’Arolavie. Le port de Moramiek était ma destination parce qu’elle était celle du capitaine. Les marins étaient presque tous arolaves. Il y eut au moins un avantage à la durée du trajet, me permettre d’apprendre leur langue. 

Ils me parlèrent avec passion de leur pays. Le sud-est aux riches cultures des rivages du fleuve Shpala était dominé par la ville de Moramiek qui avait durement éprouvée par l’occupation des troupes de l’empire de Kartaçöl. Si je voulais voir la « véritable Arolavie », ils m’incitaient à poursuivre plus au nord, vers le port de Stenagorod, et de là, remonter le cours de la Siniraka, jusqu’à la capitale d’Horadarol. 


Poussée par la curiosité, je suivis leur conseil. L’Arolavie des forêts était un émerveillement. Les maisons tout en bois étaient aussi richement peinte que les robes étaient brodées. En faisant halte dans un village où se déroulait un mariage, je fis la rencontre d’un chasseur d’un genre particulier. Il me parla des nombreux lycanthropes qui chassaient dans la région et se dissimulaient parmi la population. Il ne pourrait jamais en venir à bout seul.

L'état actuel de l'épopée de Nara

Et ensuite !?

Au fur et à mesure de l'avancée de la campagne, le voyage de Nara est en progrès constant ! Nous reviendrons donc bien vite vers vous avec de nouvelles évolutions.

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésite pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

0 commentaires:

Le voyage de Nara : le Départ

mardi, juin 25, 2019 Clovis 3 Comments

Le voyage de Nara : le Départ

Si vous avez suivi la campagne Kickstarter actuellement en cours pour la version anglaise de Dragons ("Fateforge" pour nos amis de la langue de Shakespeare), vous avez pu y voir que chaque étape est illustrée par un voyage d'une merosi nommée Narantsetseg, aka Nara. Pour votre plaisir, nous vous transmettrons au fil de la campagne la VF de ces aventures, en espérant que vous aurez autant plaisir à les suivre que nous l'avons eu à imaginer ce personnage et ses aventures.

Et sur ce, commençons donc par le début des aventures de Nara !

Nara, parée pour l'aventure, par Gawain

Le Vieux Kaan

Mon nom est Narantsetseg, fille de Zorigtoï, merosi de la lignée maternelle Üyeel du clan des Davkhraga-anchinen, ceux-qui-chassent-jusqu’à-l’horizon.
 
Quand je suis née, la chamane vit que mon existence serait liée à la lune Éternité. Elle annonça à ma famille que je pourrais apporter autant de bienfaits que de drames et que mon destin se tracerait dans le sang des combats. C’était une bénédiction autant qu’une malédiction. Il faut s’adapter à ce qu’on ne peut changer. Sitôt que je serais en âge de combattre, je quitterais le clan, pour que les événements extraordinaires qui m’attendaient ne menacent pas les miens.

Je montai à cheval avant même de savoir marcher et j’aidais ma famille à tous les travaux, à la yourte et avec les bêtes. J’aimais surtout les moments où le clan se rassemblait. Le poète jouait de la vièle morin khuur tout en chantant les épopées des conquérants. Il m’enseigna à lire les antiques stèles gravées des signes cunéiformes du santak qui guide le voyageur dans les steppes du Kaan.
Parmi nos héros figuraient Tamerakh, le merosi simple mortel qui devint dieu ; lui qui arracha sa mère Xonim dans le monde des morts avant de la couronner déesse de la nuit et des mystères. Tamerakh est le destructeur et le libérateur, la tempête et la guerre. Loin du Kaan, beaucoup le voient comme un dieu maléfique, mais pour nous, il montre le chemin que peuvent suivre ceux qui vont au bout de leurs rêves. D’après les légendes de la lignée de ma mère, les Üyeel descendent de la famille de celle qui devint la déesse Xonim. Avant mon départ, ma mère me confia un ancien collier d’argent et de turquoise qui lui aurait appartenu alors qu’elle était mortelle.

Puisque le destin me forçait à partir, je décidais de m’inspirer des héros de notre peuple, peu importe la crainte qu’ils suscitaient ailleurs ! Je portais avec fierté le collier de turquoise des Üyeel. J’avais quatorze ans. J’étais désormais adulte. Dans une grande bourse je tenais rassemblées la centaine de pièces d’argent qui m’avaient été données solennellement pour le début de ce grand voyage. Je me retournai une dernière fois, le cœur lourd mais empli de gratitude. Je ne savais pas quand ni si je reviendrais, mais la flamme que je sentais brûler en moi me guidait vers l’horizon.

Sur cette dernière vision de mon pays natal, j’éperonnai Amisgal, ma fidèle jument. L’épée au flanc et les sonnets de la poétesse Yulduz à la bouche, je filai rejoindre la vieille capitale Khaalgany pour voir la mer et trouver un navire en partance pour l’Arolavie.

 L'état actuel de l'épopée de Nara et de la campagne Kickstarter

Et ensuite !?

Il va de soi que les aventures de Nara, tout comme la campagne de souscription, ne font que commencer ! Bien d'autres découvertes vont suivre.

🐸 🇫🇷 S'il vous intéresse de vous joindre à l'épopée, n'hésite pas à jeter un œil à la page de la campagne Kickstarter en cours. Une souscription prévue pour le public francophone, "Grenouille de Lothrienne", est disponible, destinée autant aux souscripteurs de la campagne Ulule qui souhaitent grossir leur butin qu'aux nouveaux arrivants ! Si vous découvrez Dragons et souhaitez rejoindre l'aventure, lisez attentivement cet article avant de souscrire. Si vous êtes déjà souscripteur, toutes les infos à connaître sont là.

Et comme toujours, si vous souhaitez vous joindre à la communauté et être en contact avec les concepteurs de Dragons, n'hésitez pas à vous rendre sur notre salon Discord.

Sur le forum officiel, vous retrouverez également les mises à jour importantes du Kickstarter en français, dont les nouvelles options disponibles.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

3 commentaires:

Rejoignez l’aventure Dragons pendant la campagne Kickstarter

lundi, juin 24, 2019 Dragons 22 Comments

⚠️ Cette news s'adresse à ceux qui n'ont pas encore rejoint l'aventure Dragons. Si vous êtes déjà souscripteur au projet et que vous recherchez le tuto pour vous inscrire à la nouvelle vague de livraison, lisez attentivement cette mise à jour du projet qui vous est destinée.

- -
Aventurières, voyageurs !

C’est une étape importante pour Dragons car, comme son grand frère Les Ombres d’Esteren, cette gamme connaît une traduction en anglais… et le lancement est pour bientôt ! En effet, depuis l'année dernière, nous produisons en simultanée les versions françaises et anglaises et nos livres. Une campagne Kickstarter sera lancée lundi 24 juin et une avant-première de cette version anglaise sera présentée à la prochaine Gen Con, cet été aux USA. La gamme anglophone est baptisée FATEFORGE et nous croisons les doigts pour qu’elle connaisse la même destinée qu’Esteren !

Cette campagne Kickstarter est l’occasion de rejoindre l’aventure et de devenir souscripteur de la version française pour ceux qui ont loupé la souscription Ulule. Profitez-en !

⭐️ Si vous découvrez Dragons, vous pouvez télécharger le Guide du Joueur. Sur 64 pages, il présente l'univers d'Eana et vous permet de créer vos premiers personnages.

PAS À PAS POUR PARTICIPER AU KICKSTARTER

Pour participer, voici la marche à suivre et les différentes étapes:

1/ Rendez-vous sur la page Kickstarter du projet
2/ Sélectionnez la contrepartie Grenouille de Lothrienne (tout en haut avec le petit drapeau tricolore)
3/ Ajustez le montant de votre participation selon la contrepartie que vous souhaitez.
4/ Validez votre participation.

Après la fin de la campagne Kickstarter, vous recevrez une invitation sur le site Backerkit. C’est à ce moment que vous préciserez la contrepartie que vous avez choisie. C’est aussi à ce moment que vous indiquerez votre adresse et que vous réglerez vos frais de port (environ $15 pour la France, $25 pour la Belgique et la Suisse, $40 pour le reste du monde.)

Les livraisons sont programmées pour septembre 2019.

⚠️ Seule la contrepartie Grenouille de Lothrienne donne accès aux versions françaises ! Si vous prenez une autre contrepartie, vous recevrez les livres en anglais.

Contreparties pour ceux qui commencent l’aventure DRAGONS

Voici les différentes contreparties conçues pour les personnes qui avaient loupé la souscription Ulule et qui veulent rejoindre l'aventure. Quand vous sélectionnez la contrepartie Grenouille de Lothrienne, saisissez le prix en dollar correspondant à la contrepartie de votre choix.

Par exemple, si vous souhaitez commander une contrepartie Dragon rouge en français, choisissez la contrepartie Grenouille de Lothrienne, ajustez le montant à 110$ et validez votre participation. C’est tout ce que vous avez à faire pour l’instant ! Après la fin de la campagne Kickstarter, vous recevrez une invitation sur Backerkit et vous aurez l’occasion d‘y préciser le choix de votre contrepartie, d’indiquer votre adresse et de régler vos frais de port en prévision de la livraison en septembre.

MESSAGÈRE D’AROLAVIE $25 (environ 22 euros)
► Cette contrepartie vous donne accès aux PDF du livre de base Aventuriers et du livre sur la magie Grimoire + tous les bonus digitaux débloqués. Les PDF seront disponibles dès la fin de la campagne Kickstarter.

CAVALIÈRE DU KAAN $75 (environ 66 euros)
► Cette contrepartie inclut les versions imprimées du livre de base Aventuriers et du livre sur la magie Grimoire en édition standard + PDF des livres + tous les stretch goals débloqués. Les PDF seront disponibles dès la fin de la campagne Kickstarter. Cette contrepartie inclut une remise de 14 euros par rapport au prix boutique des deux livres.

DRAGON ROUGE $110 (environ 96 euros)
► Cette contrepartie inclut les versions imprimées du livre de base Aventuriers et du livre sur la magie Grimoire en édition spéciale Dragon Rouge (couverture alternative) + écran du meneur + set de 10 feuilles de personnages + grande carte du monde d’Eana + PDF des livres + tous les stretch goals débloqués.

ROI DRAGON D’AJAGAR $150 (environ 131 euros)
► Cette contrepartie inclut les versions imprimées du livre de base Aventuriers et du livre sur la magie Grimoire en édition spéciale Dragon Rouge (couverture alternative) + écran du meneur + set de 10 feuilles de personnages + grande carte du monde d’Eana + le trésor du dragon (figurine du lettré, édition limitée résine, 28mm + dé en métal de collection frappé du dragon + set de dés Fateforge bleu + dicetray Fateforge) PDF des livres + tous les stretch goals débloqués.

 Pendant toute la campagne Kickstarter, vous pourrez suivre 
les pas de la merosi Nara / Illustration : Gawain

FAQ

Je suis souscripteur Ulule sur Dragons et je voudrais juste ma livraison en septembre et rien d’autre, qu’est-ce que je fais ?
Dans ce cas précis, prenez juste une « Grenouille de Lothrienne » à 15$, cette valeur correspondant à votre participation aux frais de port de cette livraison. Même si vous prenez en plus plusieurs options, vous ne payerez pas de frais de port additionnels pendant la phase Backerkit. Si vous habitez la Belgique ou la Suisse, augmentez votre participation à $25 ; $40 pour le reste du monde. La carte d’Eana format A1 vous sera offerte pour vous remercier de votre soutien. Pour plus d'informations, consultez cette mise à jour dédiée.

Qu’est-ce que backerkit ?
Backerkit est un logiciel permettant de préciser votre adresse postale, régler vos frais de port et indiquer votre choix de contrepartie. Vous serez avertis par mail du début de la phase Backerkit. Par exemple, si vous avez participé à hauteur de $110 pendant la campagne pour obtenir un pack Dragon rouge en VF, c'est pendant la phase Backerkit que vous pourrez indiquer ce choix.

Si j'ai déjà participé sur Ulule et que je ne fais rien, que se passe-t-il ?
Si vous ne participez pas à la souscription FATEFORGE et que vous êtes un souscripteur original sur Ulule, il ne se passe rien de particulier : vous serez livré normalement à la fin de la réalisation des quatre livres de la Tétralogie. Participer à cette nouvelle vague de livraison n'est qu'une option. Vous pouvez retrouver toutes les dernières informations sur le projet et sa livraison dans la mise à jour la plus récente.

J'ai loupé la première souscription Ulule et je voudrais souscrire pour la Tétralogie complète incluant le Bestiaire et Arcanes, comment faire ?
Ce n'est pas possible sur cette phase Kickstarter, elle ne concerne que le livre Aventuriers et le Grimoire ainsi que les accessoires listés dans les contreparties, ceci afin d'assurer une livraison en septembre. Plus tard, vous pourrez participer à une nouvelle phase de précommande et compléter votre collection.

J'ai acheté AVENTURIERS en convention, est-ce que je peux participer ?
La souscription couvre deux cas : ceux qui sont déjà souscripteurs et veulent être livrés ; ceux qui n'ont pas du tout participé et veulent nous rejoindre. Pour le moment, il n'est pas prévu de proposer uniquement le GRIMOIRE pendant cette phase de précommande.

Si vous avez une question, n’hésitez pas à la poster sur le Discord de l’équipe ou en nous envoyant un email.

Merci pour votre soutien et bienvenue en Eana !

- -

Lien vers la campagne Kickstarter
► Pour recevoir les mises à jour, inscrivez-vous à la newsletter
► Vous découvrez DRAGONS ? Téléchargez le Guide du Joueur.


22 commentaires: