Les tombeaux des rois destinés

mardi, avril 30, 2019 Iris 11 Comments

L'une des époques historique les plus riches en épopées est celle des rois destinés, un âge durant lequel les héros élus de la lune Éternité étaient nombreux et se déchiraient pour le pouvoir. Leur grandeur, leurs exploits, leurs luttes et leurs chutes inspirèrent les poètes. Aujourd'hui les voyageurs découvrent les ruines de leur gloire qui devait être immortelle.

Épitaphe anonyme et brisée, gravée dans les Drakenbergen 


Je veux chanter l’époque glorieuse et tragique des rois destinés. 

Vous dont l’histoire s’écrit dans le sang et dont les tombeaux fastueux racontent la magnificence déchue. 

Vous vous êtes levés sous le rayonnement d’Éternité et avez bâti des empires éphémères. 

Votre puissance grandissait tel le croissant de la lune qui devient pleine. 

Vous étiez le centre de tous les regards, mais à mesure que vous perdiez la faveur de la Forge du destin et que l’âge usait vos forces, un autre héros se levait, destiné à prendre votre trône. 

Vous avez contemplé l’envol des dragons nés des œufs de pierre, dissimulés aux quatre coins d’Eana. 

Ils fondèrent les royaumes draconiques à leur gloire, honorés tels des dragons-dieux par leurs dévoués serviteurs drakéïdes. 

Vous avez assisté à la destruction du Paradis et au triomphe des fiélons diaboliques. 

Les corrupteurs gagnaient en puissance en promettant une meilleure destinée à ceux qu’Éternité faisait mine d’ignorer. 

Un âge d’or s’est éteint dans le fer des batailles. 

Combien de dieux oubliés dont seules les statues muettes disent encore le nom ? 




 Destrier squelette par Gawain
 

 Minotaure squelette, par Gawain



Garde squelette par Gawain


 --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

11 commentaires:

De l'évolution des élémentaires (partie 3)

mardi, avril 23, 2019 Iris 7 Comments

Les deux semaines passées vous avez eu un aperçu des principes généraux entourant les élémentaires primaires, et les spéculations relatives aux élémentaires secondaires. Aujourd'hui voici quelques données complémentaires à propos d'un type particulier d'élémentaires : le traqueur invisible.

Assassin élémentaire, le traqueur invisible s’envole vers la proie qui lui est désignée. Il n’a besoin ni d’air, ni de nourriture, ni de sommeil. Sa compréhension de sa mission est parfaite et il est totalement dénué d’état d’âme quant aux objectifs.

A propos de son efficacité, voici un témoignage de la célèbre Mégare de Cyrillane. Cette illustre magicienne a laissé sa marque en Cyrillane. Elle est associée notamment à la manticore, ou les lamias, mais il n'est en revanche pas certain qu'elle soit liée à l'ours-hiboux.

An 305, jour 51 

Cette gouverneure devenait vraiment pénible ! À un moment je croyais qu’elle remonterait le long de mes réseaux, jusqu’à identifier mon influence dans ces trafics. Ce qu’il ne faut pas faire pour avoir des revenus réguliers et travailler dans de bonnes conditions ! En tous cas, cette fois, je suis débarrassée. Du travail propre et net. Et un traqueur invisible vaut toujours mieux qu’un assassin : il est impossible de le faire parler ! Cela dit, le problème ne se posera pas, car les mortels ont cru à mon stratagème. À présent ceux qui auraient pu enquêter se soupçonnent mutuellement. Il n’y a pratiquement rien à faire pour qu’ils finissent par s’entretuer. 

Notes de Mégare de Cyrillane


Un élémentaire artificiel 


Les talents d’assassin du traqueur invisible interpellent certains érudits passionnés par l’étude des élémentaires. Ceux-ci sont censés être des créatures liées à la nature primordiale, or il n’y a rien de naturel dans le meurtre avec préméditation. Cette observation a conduit à une hypothèse : les traqueurs invisibles existeraient en nombre limité, et ils seraient le résultat de manipulations et transformations d’élémentaires d’air. Si cette idée était correcte, elle aurait pour conséquence l’existence, quelque part, d’un lieu où les traqueurs invisibles demeurent – nombreux – à attendre d’être invoqués. Le cas échéant, ce lieu renfermerait certainement des informations quant au processus qui permit l’apparition de ce type de créature, et possiblement des moyens pour en créer d’autres combattants redoutables, assassins ou troupes d’élites, à partir d’élémentaire d’air, feu, terre, eau ou d’autres composantes.


 Un traqueur invisible -- qui est invisible... comme l'indique cette illustration de Gawain

 --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

7 commentaires:

De l'évolution des élémentaires (partie 2)

mardi, avril 16, 2019 Iris 4 Comments

La semaine dernière je vous livrais quelques éléments théoriques sur les élémentaires. Voici quelques développements complémentaires à propos de ces créatures.

La limite entre êtres vivants et élémentaires secondaires 


Bien que les élémentaires secondaires – ou stabilisés ou développés – présentent beaucoup de ressemblances avec des formes de vie, telles que des bêtes ou des humanoïdes, il vient toujours un moment où une différence fondamentale apparait et met en échec la tentative d’assimilation de l’un à l’autre. Chercher les limites entre « vie commune » (bêtes, plantes, humanoïdes, vases, dragons) et « vie élémentaire » aboutit généralement à constater que la limite réside dans la mort ou destruction des êtres. Quand une bête succombe, elle tombe inerte puis se décomposent et ce qui reste d’elle nourrit d’autres formes de vie. Quand un élémentaire est détruit, il est aussitôt décomposé en manifestation élémentaire. Un azer détruit deviendra tas de lave et métal chaud, un élémentaire d’air se dissipera dans un souffle, etc. De même les remèdes médicaux applicables aux humanoïdes n’ont pas d’effet sur un élémentaire. S’il est blessé il lui faut des soins spécifiques qui impliquent un contact avec l’élément le constituant. 

Les quasi-élémentaires 


Les élémentaires secondaires ou stabilisés sont généralement considérés comme une forme évoluée des élémentaires primaires. Mais cette évolution est toujours en cours, elle peut se manifester dans des circonstances favorables, notamment quand des élémentaires secondaires sont en contact intense avec les formes de vie dite communes. Ainsi les génies de terre et d’eau ont-ils progressivement acquis une nature différente. Ils ont encore des points communs avec leurs cousins djinns et éfrits, mais ils ont irrémédiablement changé. Ils constituent un chaînon entre élémentaire et humanoïde. Les ningiri et les ninkinanka du Mibu sont ainsi deux peuples de génie devenus « vivants ». Ceci ne signifie pas que tous les humanoïdes étaient autrefois des élémentaires, mais tend à établir qu'il y a des passerelles, des transformations et que le monde d'Eana change, petit à petite, encore aujourd'hui.


 Un élémentaire de terre -- ou terreïn s'il faut en croire Eanor de Kratëira -- par Gawain


 --

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

De la nature des élémentaires (partie 1)

vendredi, avril 12, 2019 Iris 2 Comments

Aujourd'hui, quelques spéculations sur les élémentaires, leur place dans le monde, leurs particularités... 

Les élémentaires existent sous des formes primaires – très proches de l’élément auquel ils sont liés – mais il existe aussi des élémentaires dont la forme est stable et l’existence très comparable à celles de formes de vie avec des affects et des civilisations, à l’instar des génies. On parle pour les désigner d’espèces élémentaire, ou bien d’élémentaires secondaires, stabilisés ou développés. 

La nature fondamentale des élémentaires 


L’élémentaire dans sa forme la plus basique est un condensat de matière animé par des fragments spirituels. L’origine et la nature exacte de ceux-ci n’est pas assurée. Les érudits étaient autrefois tentés d’attribuer un lien au Plan Éthéré pour les élémentaires qui ont un alignement mauvais, en faisant un lien avec la nature des morts-vivants. Cette hypothèse est privilégiée pour des créatures comme les méphites et les gargouilles. 

En revanche, les élémentaires d’alignement neutre et encore plus nettement ceux non-alignés ne paraissent pas pouvoir avoir cette origine. Certains apparaissent spontanément lors de catastrophes naturelles : ils sont la vague, le séisme, l’incendie ou la tornade. Ils disparaissent sitôt que l’énergie formidable de l’événement se dissipe. Pourtant, bien que dépourvu de civilisation, d’existence et même semble-t-il d’instinct de survie, ils ont une langue : l’originel. Ce langage serait l’expression fondamentale d’Eana elle-même et serait accessible à tous les fragments bruts qui émanent d’elle. Même si les élémentaires ne paraissent pas conscients d’être une parcelle du monde, il semble bien qu’ils soient un écho de celui-ci. Ils seraient une trace visible du lien le plus ancien entre le « corps physique » d’Eana – le monde – dans le Plan Matériel et son « corps spirituel » dans le Plan Astral. 

La foule des élémentaires primaires


Il existe en théorie une quantité insensée d’élémentaires différents, autant que d’aspects des forces primales d’Eana. La plupart ne sont qu’éphémères et accompagnent un phénomène naturel dans lequel ils se confondent au point qu’on n’identifie peut-être même pas leur présence. Les élémentaires bien connus sont ceux que les arcanistes parviennent à manifester de manière stable ou ceux qui ont évolués jusqu’à s’individualiser (tels les génies). Un arcaniste peut donc parfaitement parcourir le monde en quête de phénomènes géologiques ou météorologiques rares pour étudier des élémentaires exceptionnels et jusque là non recensés.

Les élémentaires sont des émanations des éléments – principalement l’air, le feu, l’eau et la terre, mais ils peuvent aussi être des combinaisons plus complexes. Leur aspect dépend de leur composition et de leurs mouvements. Constamment animés, ils changent sans cesse d’apparence. Parfois on croit discerner une silhouette, puis de nouveau un glissement, un tourbillon, un amas vient détromper cette impression. La nomenclature des élémentaires fut systématisée voilà plus de cinq siècles dans le Traité des directions et des clartés, par la melessë Eanor de Kratéïra. Il est depuis habituel de nommer les élémentaires primaires d’après une racine signalant leur aspect et un suffixe en -ëin (féminin en -ëine).  Elle a ainsi nommé entre autres choses, le petit frimëin, l'agité aérëin et le fort mystérieux antiterrëin, qui n'a été identifié à l'état naturel que dans les îles éoliennes.



 Un élémentaire d'air -- ou aérëin d'après Eanor de Kratëira -- par Gawain

--

Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

2 commentaires: