Le prophète du malheur

mardi, janvier 22, 2019 Iris d'Automne 0 Comments

Ses écailles évoquent une pierre d’obsidienne dont la surface serait humide, couverte non pas d’eau mais d’acide. Il habite dans les marais ou les grottes menant à l’inframonde d’où il mène parfois les armées de ravageurs du Chancre. 

Le prophète des ruines 


Le dragon noir bénéficie d’un don de prescience du malheur, une forme de divination qui l’attire parfois de loin pour assister à la chute de glorieuses cités ou de l’effondrement de civilisations entières. Il prend le temps de regarder la splendeur intacte, survolant les cités sans attaquer autrement que pour satisfaire leur faim. Avec la patience d’un être immortel, il peut arriver bien avant que les habitants ne soient en mesure de deviner le malheur qui les attend. La présence du dragon pourtant est l’assurance que les germes du Mal sont bel et bien plantés et que l’issue sera grandiose et tragique. Le dragon noir se délecte de loin du spectacle, mais n’y participe que marginalement avant de se nourrir des victimes, vivantes ou mortes, et de prendre possession des ruines les plus majestueuses. Des aventuriers parviendront-ils à empêcher l’issue fatale ou réduire son importance ? Le dragon noir, quoique paraissant neutre au début, n’hésitera pas à s’en prendre aux héros pour les empêcher de le priver de la ruine qu’il espère. Il enverra ses sbires à leurs trousses voire les attaquera en personne. 

L’arrivée des dragons noirs en Cyrillane 


La Cyrillane est devenue la contrée dont l’avenir est le plus sombre. Le pays est en proie à la guerre civile, les exactions sont nombreuses tout autant que les déplacements de population et les combats, parfois rue par rue. Les dragons noirs ne pouvaient résister à l’attrait de cet effondrement et plusieurs (leur nombre est incertain) se sont installés dans les ruines ou surveillent de loin le désastre, suivant les armées et les colonnes de réfugiés miséreux, tout en prélevant ponctuellement leur dîme de chair quand la faim leur vient. Certains dragons noirs s’associent avec une faction, parfois sincèrement séduits par la folie des nilhiliens. D’autres jouent les mercenaires, quand quelques-uns encore semblent se rapprocher de la liche Mégare de Cyrillane qui observe tous ces événements avec grand intérêt. 

Le bourreau des innocents 


La tactique du dragon noir vise à détruire psychologiquement ses ennemis. Pour cela, il s’en prend toujours en premier aux cibles faciles accessibles : blessés et civils. Puis il opte volontiers pour des méthodes de guerre asymétrique : attaquer brièvement et violemment puis repartir. Le véritable combat n’a lieu qu’ensuite, quand le dragon noir pense avoir l’avantage sur des adversaires amoindris. 

 Un dragon noir nageant en eaux troubles à côté d'alligators, par Gawain


L’apprenti tyran 


Kobolds et saurians (les "hommes-lézards") se sont retrouvés régulièrement au cours de l’histoire à être les serviteurs zélés d’un jeune dragon noir cherchant à rassembler des richesses. L’apprenti tyran réclame des tributs et des sacrifices tout en apprenant les bases de la stratégie. Ce genre d’expérience politique s’avère souvent brouillonne et ne dure guère.


 Bébé tyran, par Gawain

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

0 commentaires: