La terreur du triangle de la perdition

vendredi, janvier 11, 2019 Iris 5 Comments

Cauchemar des marins, le kraken est particulièrement craint dans la région des îles barbaresques, l’archipel Torea et les rivages de Bandiko-Mibu. Peu de gens l’ont vu et parmi eux, seule une infime minorité ont survécu pour en parler. Il est décrit comme une sorte de céphalopode gigantesque, mais le peu que l’on sait de lui ne provient que de témoins terrifiés qui ne doivent leur survie qu’à la fuite.

La personnification de la colère des océans


Les monstres sont rarement vénérés, mais le kraken, considéré comme un être quasi divin, est prié par de nombreux marins et habitants des régions côtières. On espère l’apaiser en lui offrant une partie de la pêche, ou bien parfois en effectuant des sacrifices lors de périodes de graves crises. Son culte n’a pas de clergé attitré, il s’agit avant tout d’une entité inquiétante que l’on cherche à conjurer. Il est notamment évoqué dans de nombreuses pratiques divinatoires visant à faire bon voyage. Seuls quelques fous pourraient être tentés de se consacrer corps et âme à glorifier cette puissance destructrice.

Triangle de perdition


Trois îles forment les sommets du triangle de perdition, une zone de réputation sinistre dans laquelle les disparitions de navire sont fréquentes. En dépit du danger, de nombreux navigateurs tentent leur chance par ce qui est aussi un raccourci. Pour l’essentiel, ils s’exposent à des modifications brutales de la météorologie : calme plat, tempêtes tropicales, brouillards, etc. Être confronté à ces périls n’implique pas nécessairement d’être attaqué par le kraken. Celui-ci demeure rare et mortel dans ses apparitions, de sorte qu’il demeure un être essentiellement légendaire.

L’île submergée


Au cœur du triangle de perdition se trouve une île qui a la propriété étrange de pouvoir plonger dans l’océan et par la suite, revenir à la surface. Les érudits gnomes des îles éoliennes soupçonnent qu'il s’agit d’une île artificielle désormais tant recouverte de sédiments divers, qu’elle parait naturelle. Qui pourrait avoir conçu une telle machinerie et pourquoi le kraken y serait-il associé ?

L’origine du kraken


Le kraken est une créature rare, peut-être unique. Sa puissance et ses caractéristiques hors norme interrogent quant à son origine. Trois théories dominent actuellement à la Cité Franche : 

L’arme. Le kraken serait en réalité une arme conçue en des temps anciens. Les récits datant de l’âge des rois destinés comportent la mention de monstres extraordinaires contre lesquels les héros se battaient sans relâche. Le kraken étant apparemment attaché à l’île submergée, peut-être s’agit-il de son lieu de naissance, qu’il rejoint par un instinct qu’il ne s’explique pas forcément à lui-même. Mais s’il s’agit d’une création magique, le lieu de son apparition pourrait receler des secrets permettant de le contrôler ou de le recréer ?

Le démon. Nombre de démons rêvent de devenir des dieux, mais leur quête de puissance est erratique. Le kraken pourrait avoir été l’un d’eux, cherchant à acquérir un statut divin en dévastant des contrées entières, convaincu qu’en acquérant l’essence d’un million au moins d’âmes il pourrait changer de nature. Hélas pour lui, une telle opération impliquait de se couper de son plan d’origine, de perdre le principal intérêt de la nature fiélonne : être rejeté dans son plan en cas de « mort ». N’étant plus un démon, il n’est plus qu’une monstruosité titanesque avide de reconnaissance et de puissance.

Le fléau du Destructeur. Selon cette théorie, le kraken serait le résultat de la colère du dieu Tamerakh connu comme Tempête. Ayant accédé seulement récemment au statut divin, il estimait n’être pas vénéré avec assez de zèle, ni par suffisamment de fidèles. Il envoya donc le kraken dans les océans pour démontrer sa puissance, en n’épargnant que ceux qui l’honoraient. La venue du titan des mers est alors une démonstration de force. Quand il n’a pas de mission particulière, le kraken somnole dans son antre. S’en prendre au mignon d’un dieu serait probablement une grave offense, et beaucoup craignent l’ire divine. Tamerakh cependant est audacieux et pourrait apprécier la vaillance de véritables héros qui ne se laisseraient pas intimider aussi facilement.


Une possible apparence du kraken, réalisée par Gawain d'après le témoignage d'Ann Miséricorde, marin à bord du Destinée.
 

--

Pour aller plus loin...
◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

5 commentaires:

  1. Aucune des explications de l'origine de la bestiole n'est vraiment rassurante 😁.

    RépondreSupprimer
  2. Ca c'est un truc qui n'arrivera pas dans ma mine :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi le Balrog ?
      Tu veux quoi ? Leur organiser une soirée romantique ?

      Ça pourrait marcher... Mais j'ose pas imaginer le rejeton.

      Supprimer