Le mystérieux peuple ulkan

mercredi, février 06, 2019 Iris 4 Comments

Mesurant entre 2 et 3 m, et parfois jusqu’à 3,50 m pour les plus grands, les puissants ulkani vivent dans des chefferies du sud du Kaan. D’après les légendes, ils auraient du sang de géant et de céleste dans leurs veines, faisant d’eux aussi bien des guerriers exceptionnels que des guides spirituels.

Un peuple méconnu 


Hors du Kaan, peu de gens connaissent le peuple ulkan, et le plus souvent au travers de rumeurs. Les ignorants les prennent même parfois pour des minotaures ou des fiélons ! Ils ne sont rien de tout cela. Le plus souvent ce sont des éleveurs et des chasseurs. Ils vivent dans des régions montagneuses, supportant les rigueurs de l’hiver et la fournaise de l’été avec équanimité.

Beaucoup parmi eux sont des musiciens, conteurs et danseurs accomplis. Ils commémorent l’ère des géants façonneurs, la destruction purificatrice du monde ancien, et la création du monde actuel. Dans leur mythologie, le monde connait des cycles de création et de destruction. Certains parmi eux sont fatalistes, vivant au présent et attendant la fin qui arrivera quand elle arrivera. D’autres se sentent investis d’une mission de protection et purification : le monde n’aura pas besoin d’être détruit du Mal qui court à sa surface si on le détruit au préalable. Les sanctuaires mégalithiques édifiés dans les hautes montagnes sont le lieu de recueillement de méditants qui reçoivent des visions divines. Ils écrivent les prophéties, les étudient et parfois les transmettent à des destinataires loin du Kaan.

Le devoir, la mémoire et la tradition sont très respectés dans ce peuple, mais il existe toujours des individus plus curieux que les autres. De leur propre initiative, ou bien incités par un concours de circonstance, ils partent découvrir le monde et forger leur propre jugement.

Un physique décrivant l’être intérieur 


Le corps des ulkani reflète fidèlement plusieurs de leurs caractéristiques. Cette particularité a abouti à une réputation de sincérité de ce peuple. Les ulkani de grandes taille et dotés de grandes cornes sont admirés, respectés ou craints.

Cornes. La taille des cornes d’un ulkan dépend de sa force intérieure. La forme prise par les cornes est très variable. Certaines sont enroulées, d’autres partent vers l’avant du crâne, ou sur les côtés.
Corpulence. La taille d’un ulkan croît avec sa Force et sa Constitution.
 • Taches sur l’épiderme. Quand un ulkan est serein et bienveillant, sa peau a des reflets brillants qui évoquent le micaschiste ; à l’inverse, quand il est colérique, malveillant, ou animé d’un désir de mort, sa peau se couvre de taches sombres, de plus en plus nombreuses à mesure que le mal progresse.


Une prêtresse ulkani dans les montagnes dont son peuple est originaire, par Gawain


PS : les ulkani et les valkyres sont des espèces jouables ! 

--

 Pour aller plus loin...

◾ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir une notification à la sortie d'un nouveau livre ou au lancement d'un prochain financement participatif : http://eepurl.com/bWdFyv
◾ Participez au forum : https://forum.studio-agate.com/

4 commentaires:

  1. Superbe! Tant le texte que l'illustration.

    RépondreSupprimer
  2. Mais ce n'est pas parce qu'ils sont jouable qu'il faut les jouer...

    Jouez des nains :-P

    Et avec de telles cornes il doit y avoir des problèmes dans la vie quotidienne ! Literie déchirée, rayures au plafond...

    Ceci dit... Superbe Illustration et encore une contrée dépaysante à visiter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème des nains est la barbe qui laisse des poils de partout et la taille qui les empêche d'avoir le même mobilier que les races de plus grande taille.

      Supprimer
    2. Je ne peux pas laisser dire ça !
      Le nain, plus petit et simplement plus économique !

      Supprimer