La treizième classe

lundi, septembre 25, 2017 Iris d'Automne 2 Comments

Tandis que les relectures maquettes et la finition des dernières illustrations poursuivent leur cours, voici un article pour vous présenter la treizième classe de Dragons, une de nos dernières petite surprises pour cet ouvrage : le lettré. 

Pourquoi une nouvelle classe ?


En travaillant sur Dragons, nous souhaitions proposer des options permettant de jouer low fantasy et gritty, avec des règles sur les blessures ou compliquant les repos longs par exemple. Cela nous a amené à réfléchir à la création d'une classe érudite qui serait capable d'accéder à des connaissances diversifiées, mais sans être dépendant à la magie, comme peut l'être un barde ou un magicien. Nous voulions que cette classe puisse être amusante et utile dans des scénarios se déroulant aussi bien dans des zones à magie faible (ou morte) que dans des aventures épiques.

L'autre axe de développement était la recherche de polyvalence. Le lettré de Dragons sait tirer la quintessence de l'apprentissage et des dons. C'est donc un personnage qui est très adaptable, et nous pensons qu'il offrira une grande diversité de profils aux joueurs.

Qui est le lettré ?

Il existe des lettrés dans toutes les civilisations, et d'ailleurs au fond, ce qui constitue l'essence de ce héros, c'est moins sa somme de connaissance que sa curiosité et sa capacité d'adaptation.  Il est capable d'éclairs de génie et de trouvailles brillantes. C'est un touche à tout amusant à jouer -- en tous cas ceux qui l'ont testés l'ont apprécié ! -- et néanmoins susceptible d'être spécialisé pour être plus efficace dans un domaine donné.

Quels sont les archétypes du lettré ?


Nous proposons deux orientations principales pour le lettré, l'une touchant à l'alchimie et l'autre allant vers l'intrigue et la connaissance de l'esprit. Des options sont également proposées pour jouer un lettré plutôt "chasseur de trésor" ou "espion".

L'érudit est quelqu'un sur lequel on peut compter et qui a plus d'un tour dans sa besace !




Une lettrée des terres de Mibu, par Gawain

2 commentaires: