Récupération et recyclage chez le Chancre

lundi, août 21, 2017 Iris d'Automne 1 Comments

La barde avait terminé d'accorder son instrument. Elle était encore jeune et avait une expression tendre en regardant la bande de garnements qui s'étaient assis à ses pieds en réclamant une histoire. Ces clients-là ne paieraient pas bien, mais tant pis. Elle avait l'habitude de faire avec peu. D'un naturel plutôt insouciant -- pour le meilleur et pour le pire -- elle prenait les choses comme elles venaient.

- Quel genre d'histoire voudriez-vous entendre ?
- Une histoire qui fait peur ! affirma une halfeline de peut-être treize ans, le genre dur-à-cuire. Presque à sa taille adulte, elle était aussi grande que ses camarades bien plus jeunes.

La barde réfléchit.

- Une histoire de monstre ?
- Oui ! clamèrent les enfants en choeur.
- Une histoire qui fait peur ?
- Oui !
- Une histoire horrible ?
- Oui !

Elle ne leur demanda pas s'il voulait une histoire tragique, car elle doutait qu'ils connussent le concept.

- Connaissez-vous les ettins ? Ce sont des géants difformes, grand comme la maison, là, avec deux têtes. Ils font partie des légions du ... Chancre !

Un frisson parcourut le jeune groupe, et même les adultes proches qui écoutaient d'une oreille.

- Voulez-vous connaître l'histoire abominable du premier ettin ?

Certains des enfants n'étaient plus si sûrs, mais leur petite meneuse confirma.

- Alors je vais vous raconter l'épouvantable histoire de la géante Qunôkan.

Ainsi commença un récit tiré d'un épisode effroyable de la guerre de l'Aube. Durant ce conflit, les populations du Cyfandir et bien d'autres contrées avaient lutté avec l'énergie du désespoir contre de multiples hordes difformes, vomies depuis les tréfonds de nids chancreux. Qunôkan était une géante, une guerrière qui avait décidé de combattre avec la coalition des peuples. Elle était une héroïne redoutable, avec à son compte de nombreux exploits. Elle mourut en se sacrifiant pour couvrir seule une retraite désespérée, bloquant les troupes du Chancre dans un défilé. Mais l'histoire ne s'arrêta hélas pas là, car la dépouille de la guerrière fut profanée, trainée dans un nid chancreux et transformée. Elle revint à la vie sous la forme blasphématoire du premier ettin.





Un ettin avec arme bricolée fait maison, par Gawain


- -
Pour recevoir une notification à l'ouverture des précommandes et rejoindre l'aventure : http://eepurl.com/bWdFyv

Participez au forum : https://forum.dragons-rpg.org/

1 commentaire:

  1. Le fléau est vraiment répugnant. Ce sont des yeux dessus ?

    RépondreSupprimer