Les harpies, une engeance du Chancre

lundi, octobre 31, 2016 Iris d'Automne 4 Comments

Vendredi dernier, vous avez pu découvrir un aperçu des aventures d'un voyageurs dans les monts draconiques. Il était question brièvement de ce qu'il advient des victimes des harpies... Eh bien, le narrateur a raison de s'en préoccuper !


Quand les harpies ne dévorent pas leurs victimes, elles les emportent, prisonnières, jusqu’au nid pourrissant du Chancre qui les a vu naître. L’accès qu’elles empruntent est souvent très difficile d’accès pour tout être incapable de voler. Une partie des malheureux sont conservés dans un garde-manger, les autres sont jetés un à un dans un cloaque abject. À cet instant, leur sort est scellé, bien qu’ils ne soient pas morts. Absorbés par cet organe pouacre, ils en ressortent au bout de quelques heures, changés, semi-embryons flottant dans les liquides nourriciers d’un œuf à coquille molle dont ils sortiront quelques temps plus tard en tant que harpies.


Comment des êtres aussi abjects peuvent user d'un chant envoûtant d'une beauté irréelle ? Il semble que les nids pourrissants du Chancre sont capables d'absorber certaines capacités de ce qu'ils dévorent, les transmettant aux rejetons infâmes qu'ils libèrent sur le monde d'Eana. Pour se libérer de la menace des harpies, il faut anéantir les nids chancreux et protéger ce qu'ils essaient d'engloutir pour créer des hordes de ravageurs.


Ci-dessous une harpie par Gawain

4 commentaires:

  1. Comment mêler mythologie grec et héroic fantasy. Vraiment tordu, j'adore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :-)

      Pour le côté tordu, tu verras le même principes sur d'autres ravageurs du Chancre avec des nuances & modalités différentes à chaque fois (et des ravageurs qui n'ont pas besoins d'humanoïdes pour se multiplier, jaillissant directement de nids chancreux ^^)... manière de varier les plaisirs des aventuriers :-P

      Supprimer
  2. Ce texte me donne en fait envie d'écrire un petit scénario dans lequel un PNJ aimé des PJ se fait attraper par les harpies et les PJ doivent se dépêcher pour le sauver (sorte de course contre la montre), pour forcément arriver juste à temps pour se rendre compte qu'il a déjà été transformé en harpie depuis un petit bout de temps :)

    J'ai pensé aussi le faire subir à un PJ (voire tous) pour la fin d'un one-shot. Je dirais bien pour la fin d'une campagne, mais c'est peut-être trop méchant. Quoique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise ! Carrément ! A l'ensemble d'un groupe de PJ ! :-O

      Remarque si c'est un one-shot façon "focus" (type de scénario des Ombres d'Esteren durant lequel tu ne joues pas forcément ton perso mais une histoire en lien avec la campagne), ça pourrait être l'occasion de faire une préquelle à l'aventure que les "vrais" PJ joueront... et qui sait les inciter à un peu de compassion à l'égard des monstres détraqués qui les attaquent ^^

      Supprimer