Les guides des prêtres

Quand un individu s'éveille à la prêtrise et à la magie divine, il se découvre un lien privilégié avec le Plan Astral et son dieu. Sur Eana, les principales déités sont : Forgeron, Façonneur, Flore, Givreuse, Mort, Xonim (parfois appelée Nuit) et Tamerakh (parfois appelé Tempête).

Un élu peut bénéficier au quotidien d'une relation privilégiée avec l'un des anges au service de son dieu. Ce guide spirituel sera son interlocuteur durant ses prières et par l'intermédiaire de rêves. C'est également cet ange qui interviendra si le prêtre fait appel à l'aide d'un être céleste.



Une planetar, par Gawain

Les anges combattants du Plan Astral

Face aux menaces des fiélons, aussi bien les démons de Mélancolia que les diables de la Fournaise, les anges se dressent pour combattre le Mal et veiller sur ceux qui ont le courage d'en faire autant sur Eana.

Les anges évoluent dans le Plan Astral. Bon nombre sont au service des dieux bons ou neutres, mais d'autres s'efforcent de bâtir un paradis simplement dédié au Bien. Dans ce monde à mi-chemin entre pure lumière céleste et rêve incertain, ils veillent sur les songes des mortels, les protégeant contre le Cauchemar, qu'on suppose être une émanation immatérielle du Chancre. D'autres menaces proviennent de certains démons, comme les succubes et incubes qui cherchent dans les rêves les failles qui leur permettront d'identifier des proies faciles.

Le Plan Astral a des zones de contact avec le Plan Ethéré, celui dans lequel les âmes défuntes se retrouvent immédiatement après leur décès. Pour les protéger de la voracité des vrocks et d'autres morts-vivants immatériels, les anges envoient souvent des "guides des morts", parmi eux des aasimars et des représentants d'autres races mortelles ayant su prouver leur valeur -- en d'autres termes, des héros.





Une déva par Gawain

L'état des chantiers en début 2017

Début 2017, c'est le moment de prendre de bonnes résolutions ! Mais cela n'a pas beaucoup de sens si on se contente de se jurer de faire quelque chose et qu'au final on repousse, repousse...

Bouclage du texte brut AVENTURIERS

Bonne nouvelle : la première résolution est accomplie ! Il s'agit de la fin de rédaction du texte d'AVENTURIERS (hors avant-propos et glossaire). Pour en venir à bout, j'ai -- pour ce qui me concerne -- passé... un certain temps dessus. Pour vous donner une idée du mois de décembre et du début janvier (signage, caractère espace compris). Tout n'est pas à 100% pour AVENTURIERS (des fois, il paraît judicieux d'écrire en parallèle deux textes qui se répondent) : 

Semaine du 28 novembre 2016: 29 200
Semaine du 05 décembre 2016: 42 700
Semaine du 12 décembre 2016: 40 800
Semaine du 19 décembre 2016: 46 900
Semaine du 26 décembre 2016: 33 700
Semaine du 02 janvier 2017: 112 200
Le record de la semaine dernière, je ne le referai pas souvent, c'est plutôt épuisant comme rythme...

Prochain horizon ? ARCANES. Je vous tiendrai informé dès que le texte brut sera bouclé.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je parle de "texte brut" ? Cela provient du cycle des écrits. D'abord, conception générale (dont le chemin de fer), puis la rédaction brute, puis la relecture - validation de fond, ensuite relecture de forme et maquette. La phase de validation de fond est d'une durée difficile à estimer, les suivantes sont un peu plus prévisibles.

Quid des autres textes ?

Les trois autres ouvrages sont rédigés chacun aux alentours de 600K. ARCANES et BESTIAIRE sont les plus proches du bouclage de la rédaction "brute".

Et les illustrations ?

Il faut que je fasse le décompte précis. Pour AVENTURIERS nous en sommes dans la phase de vérification "est-ce que c'est bon ? on a rien oublié ? et là, le signage a finalement un peu augmenté, on rajoute une illustration?".



A suivre -- très bientôt j'espère--  avec d'autres bonnes résolutions accomplies !



Un cheval par Lison

Que la nouvelle année soit enchanteresse

L'année 2016 s'achève et nous vous remercions d'avoir suivi ce blog sur tous ces mois passés. Nous espérons que vous prendrez plaisir à suivre les nouveautés et chantiers en cours en 2017 !

Aujourd'hui, un tour du côté des magiciens bien connus pour être curieux et aimer chercher de nouvelles manière d'utiliser la magie, de la façonner. Dans "Aventuriers" vous aurez les choix entre quatre traditions arcaniques :

- Tradition de l'évocation : spécialisés dans le maniement des sorts d'évocation qui sont essentiellement tournés vers l'utilisation de puissances élémentaires brutes (glace, feu, acide...).

- Tradition du désenchantement : ces magiciens se sont spécialisés dans la résistance et la défense. Ils dénouent, défont, dispersent les pouvoirs ennemis avec aisance et peuvent même détruire temporairement des résistances aux éléments. Les désenchanteurs sont ainsi particulièrement efficients au sein d'une équipe bien coordonnée.

- Tradition de la mystification : maître de l'esprit et des illusions, les mystificateurs sont particulièrement doués pour semer la confusion, troubler, déranger et piéger.

- Tradition des mages de guerre : là où les évocateurs se concentrent sur la puissance brute de leurs sorts, les mages de guerre se rapprochent davantage des guerriers. Ils apprennent à porter des armures et à manier des armes de plus en plus dangereuses, de sorte qu'ils sont capables d'aller en première ligne, sans être handicapés par des considération de portée de cible ou de visibilité.




Une magicienne gnome des îles éoliennes, par Chane

La manticore


La manticore est une des nombreuses monstruosités composites attribuées à l’œuvre de la sinistre liche Mégare de Cyrillane, à moins qu’il ne s’agisse de l’œuvre d’amateurs ou de certains de ses apprentis ? La noirceur et la corruption de la magie mise en œuvre ont rendu la créature sensible aux impulsions émises par le Chancre.

La nature loyale de cette abomination la distingue par exemple, de l’ours-hibou et de la chimère. Grâce à cette qualité, elle peut être assez facilement utilisée comme gardienne ou force combattante auxiliaire. Son maître doit simplement s’assurer qu’elle sera selon ses goûts-- à savoir qu'elle aime "jouer" avec la nourriture. Beaucoup de sorciers ou seigneurs brigands qui parviennent à un accord avec une manticore ignorent l'influence du Chancre sur son comportement -- ou néglige le danger qu'elle représente. Pourtant les émanations du Chancre peuvent avoir pour effet une désobéissance aux ordres (carnage inattendu) ou bien le fait de se retourner contre ses maîtres en les massacrants et en favorisant l'installation d'un nid pourrissant dans le charnier...

En dépit de son aspect mâle, la manticore pond des œufs de texture souple dans certaines charognes, puis les arrose régulièrement de sang frais. Au sein de cet utérus écœurant, la chose grandit et finit par venir au monde, immédiatement capable de manger de la viande. L'impulsion des manticores à se reproduire est difficile à anticiper et peut s'avérer aussi forte et dangereuse que celle du Chancre... D'ailleurs, la manticore s'allie-t-elle à des brigands, gobelins ou autre troupes maléfiques simplement pour être nourrie, ou bien par calcul, dans l'idée de les utiliser ?



Une manticore, par Gawain

Roublarde mère Noël pour vous apporter (ou dérober) vos cadeaux

Bientôt Noël, pensez à surveiller vos cheminées, dès fois que de bonnes surprises s'y présentent ! L'équipe de Dragon vous souhaite de joyeuses fêtes, des fous rires et de bons moments -- ludiques et à table!


En attendant, nous vous présentons une roublarde demi-elfe de la Cité-franche (ses vêtements sont typiques de la région) s'avançant en éclaireuse pour son équipe. Vous pourrez choisir parmi trois archétypes pour cette classe :

- Les voleurs sont connus pour être rapides, agiles, capables de se faufiler un peu partout et d'utiliser des objets magiques -- même s'ils n'avaient pas été initialement conçus pour eux. Même si l'intitulé de cet archétype suggère des activités illégale, les voleurs sont en fait aussi à l'aise pour cambrioler que pour explorer des ruines et servir d'éclaireur à un groupe.

- Les espions peuvent appartenir à toutes sortes d'organisation légale (garde, armée, guilde...) ou non (contrebandiers, secte...) sont spécialisés dans l'observation et peuvent transmettre de précieuses informations à leurs camarades, y compris au cours d'un combat, favorisant ainsi le travail d'équipe.

- Les sicaires ont pour spécialité de se focaliser sur une proie. Ils peuvent être aussi bien assassins que chasseur de prime -- voire investigateur. Ils sont d'une efficacité terrifiante contre leur cible, aussi bien pour la trouver, que la combattre ou résister à ses pouvoirs.



Une roublarde demi-elfe  par Chane