Les noires ailes de la mort

vendredi, juillet 29, 2016 Iris d'Automne 0 Comments

Le monde dans lequel les démons évoluent -- Mélancolia -- abrite plusieurs portails menant au plan éthéré, un non-lieu et non-temps où rôdent les spectres, les cauchemars et les fantômes ainsi que les âmes en quête de leur destination. Le prince Liridem l’amer offre fréquemment des clefs permettant aux vrocks d’entrer dans le plan éthéré depuis Mélancolia.

Les démons n’ont alors plus qu’à se mettre à l’affût d’une opportunité pour se glisser sur Eana. Pour cela ils peuvent compter sur des arcanistes ou adeptes aux sombres motivations ou chercher les passages apparaissant spontanément la nuit en présence de fantômes  ou d’une grande quantité de morts partant pour l’au-delà.

Surnommés "les ailes noires de la mort" par les poètes, les vrocks commencent par achever les blessés et les dévorer en partie. Ils essaient dans le même temps de capturer leurs âmes dans d’étranges filets conçus à cet effet, détruisant tout espoir de résurrection. 

Si la situation se présente mal, les vrocks se replieront dans l'éther avec un rictus mauvais, sachant pertinemment que les Aventuriers les poursuivront pour sauver leurs êtres chers, quitte à les poursuivre jusque dans le plan de Mélancolia où leur sort risque fort d'être tragique...


Le démon Vrock par Gawain

0 commentaires:

L'après-midi d'un faune

lundi, juillet 25, 2016 Iris d'Automne 2 Comments

Les fées sont des êtres merveilleux, emprunts de dignité et de majesté, qui gardent les forêts ancestrales et les défendent avec le même acharnement que les elfes aldaron. Tout le monde sait cela... mais parfois la rencontre d'un faune change un tout petit peu l'appréciation de la situation :

- Mesdames, allez donc profiter "seules" de ce bassin cristallin sous cette splendide cascade, entourées de fleurs parfumées et tellement attirantes... il est possible que vous ne retrouviez pas tout de suite vos vêtements !

- Laissez-les venir à une fête, après tout ces joyeux gaillards amènent toujours à boire en quantité -- juste qu'il suffit d'une gorgée pour se retrouver à danser sur les tables et s'engager dans des relations qu'on ne découvrira (effaré) qu'au petit matin.


Avec les satyres, il n'y a qu'une chose de sûre : on ne s'ennuiera pas !




Le faune, par Gawain


Remarque technique : plusieurs des précédentes illustrations de Gawain étaient en "tradi" (pinceau et aquarelle), celle-ci et d'autre est en numérique. Les effets possibles avec l'une ou l'autre technique étant différents, nous avons opté pour l'alternance en vue d'un Bestiaire équilibré, dans lequel les deux seront en harmonie.

2 commentaires:

Arrachez-lui une plume !

vendredi, juillet 22, 2016 Iris d'Automne 0 Comments

Vous avez entendu parler du jeu "Pokemon go!" ? Eh bien en Eana, dans une bonne partie du continent Cyfandir s'est répandu un jeu comparable, par aspect... et un peu plus dangereux. Comme partout ailleurs, les adolescents et jeunes adultes aiment à montrer leur courage devant leurs pairs ou pour impressionner les filles, et pour cela se lancent dans des paris un peu douteux voire très périlleux.

L'un des jeux à la mode, au grand dam' des parents, mais à l'immense satisfaction des alchimistes, est le "tire queue" : il s'agit tout simplement d'aller dérober des plumes de cocatrice sans se laisser picorer (et corrélativement transformer en statue de pierre). Pour y parvenir certains s'entraînent intensément dans les basse-cour, parfois chassés à grand coup de fourche... Et puis il faut aussi attraper une cockatrice (animal paisible des sous-bois, mais qu'il ne faut pas trop chercher), pour ensuite l'amener dans une cour intérieur ou un enclos afin de démontrer sa bravoure devant témoin.

Les accidents ne manquent pas et chaque année, les alchimistes sont sollicités pour fabriquer des potions (coûteuses) permettant aux petits malins de reprendre vie.



La cocatrice par Gawain

0 commentaires:

Plonger dans les ombres du plan éthéré

lundi, juillet 18, 2016 Iris d'Automne 3 Comments

La vieille magicienne assise à son pupitre égrenait son cours d'une voix monocorde : 

" Le plan éthéré est l'un des deux plans intermédiaires avec le plan astral. Il s'agit d'une réalité entre matière et magie pure dans laquelle les âmes circulent. Le plan éthéré est si proche du plan matériel qu'il arrive la nuit et dans certains lieux marqués par les ténèbres, que des passages spontanés apparaissent. C'est un phénomène tout particulièrement fréquent dans les lieux hantés : la présence des fantômes le favorise."

Derrière un livre, une silhouette affaissée : un étudiant s'était endormi en essayant de se cacher de la devineresse. La dame avait remarqué le ménage du cancre, nulle besoin de magie pour cela, juste d'une longue expérience dans l'enseignement. Elle tiqua quand le gaillard eut le mauvais goût de commencer à ronfler. Les étudiants hésitaient entre le désir de rire et la crainte de la colère de la vénérable magicienne. Le voisin de l'imprudent lui donna des coups de coude pour le réveiller, mais cela ne fonctionnait pas bien.

Un grand coup de baguette sur le bureau résonna dans tout l'amphi, provoquant le réveil en sursaut de l'endormi qui fit tomber son livre et comprit bien vite que les choses allaient mal pour lui :

" Etudiant Gustave, je devine que vous avez encore passé une nuit blanche."

" C'est à dire que..." tenta de répondre l'interpellé

" Vous n'avez pas préparé votre cours sur le plan éthéré je présume ? "

" Si, si..." tenta malgré tout le jeune homme

" Donc vous savez ce que provoque la présence de fantômes dans une maison hantée ? "

" Des bruits de chaîne et des gémissements ? "

Quelques uns ricanaient de la plaisanterie, mais la technique de la blague-pirouette pour se sortir des tracas ne fonctionnait pas avec la magicienne qui le dardait avec agacement.

" Puisque vous avez du mal à apprendre dans les livres, je vous invite à le faire par l'expérience. Vous allez vous rendre dans le manoir Blanc-Orme. Vous obtiendrez les clefs à l'intendance : c'est un exercice qu'on donne habituellement aux "troisième année" qui y vont seuls, mais comme je suis une bonne âme, je consens à ce que vous soyez accompagnés des camarades qui partages votre sens de l'humour. "

Elle les désigna de la pointe de sa baguette et leur bonne humeur céda la place à un visage livide. La célèbre épreuve de Blanc-Orme... Des mesures arcaniques à prendre durant plusieurs heures nocturnes, et un fantôme au tempérament compliqué qui pouvait surgir à tout moment. Les étudiants se regardaient tous penauds : ils allaient devoir étudier sérieusement à la bibliothèque pour se préparer s'ils tenaient à revenir en bonne santé.




Visions du plan éthéré par GinL : 





De plus près :


3 commentaires:

Quand les morts se lèvent...

vendredi, juillet 15, 2016 Iris d'Automne 3 Comments

Si les prêtres de Mort jouissent sur Eana d'un grand respect, c'est aussi parce qu'ils protègent le monde contre un phénomène hélas trop courant : les revenants.

Les défunts mécontents de leur sort peuvent, dans les zones où la magie est assez dense, se relever dans les heures ou jours qui suivent leur décès. Les zombies constituent le gros de ces malcontents qui ont perdu leur identité et ne sont plus animés que par une caricature de vie. Hélas, même si le corps est détruit par les flammes, le risque demeure que les reliquats d'âmes tourmentées deviennent des spectres !

Si la situation n'était pas assez compliquée, certains arcanistes sans scrupules usent de rituels et d'objets magiques qui favorisent ce phénomène ! Pourquoi une telle folie ? Eh bien après avoir commis un massacre, rien de tel pour ralentir les sauveteurs et les héros que leur faire combattre ses propres victimes tandis que soi-même on prend le large...



Un zombie (anciennement humain) par Gawain :


Et son copain, l'ogre zombie :



3 commentaires:

Les nouveaux textes

lundi, juillet 11, 2016 Iris d'Automne 1 Comments

Dans un article précédent, j'avais fait un point sur les avancées au début juillet. Je complète ici un peu avec d'autres aspects du chantier.

Archétypes

Les archétypes désignent les profils qui peuvent être ajoutés à une classe pour la personnaliser et avoir ainsi une évolution plus variée. Pour les paladins par exemple, il s'agit de différents serments ; pour les roublards, il s'agit d'être plutôt voleur ou plutôt assassin, etc.


19 sur 24 archétypes inédits sont « prototypés », et abordent les phases de réglage & tests ; 5 sont encore en cours de développement. Des tests auront lieu tout le long de l’été.

Plus d'informations dans les semaines qui viennent :-)

Dons & Background


Rédaction prévue pour cet été.

Le background est en quelque sorte un "niveau zéro", c'est à dire qu'on choisit un élément d'historique important qui confère au PJ la connaissance de deux compétence, une langue ou un outil, le tout avec une capacité spéciale, comparable à un petit don dans le fonctionnement. Il est ainsi par exemple possible d'être un guerrier qui a grandi dans la rue et donc avoir la maîtrise de compétences appartenant normalement plutôt à des roublards.

Les dons sont des options de personnalisation - customisation qui peuvent être prises aux niveaux 4, 8, 12, 16 et 20. Soit on opte pour une augmentation de ses caractéristiques, soit on prend un don. Il peut s'agir d'apprendre de nouvelles compétences ou d'autres savoir-faire plus rares ou encore des techniques martiales.

Textes d’ambiance


WIP, avec degrés d’avancement divers selon les chapitres et ouvrages. Il y aura par exemple une introduction et présentation des races et de classes, une présentation des créatures du Bestiaire…


Sur ce blog, vous avez régulièrement un aperçu de situations envisagées pour la faune accueillantes d'Eana ^^

Univers : 

En cours de rédaction... Un aperçu ? Le monde d’Eana fut autrefois dominée par le peuple des Voyageurs ayant bâti des portails « Ateak » aujourd’hui en ruine. Depuis plusieurs civilisations se sont succédées, dans le grand Nord comme dans les régions tropicales. La Cité franche est une ville-monde, un port d’où partent et viennent des navires de tous les horizons : nous prévoyons de vous en proposer un aperçu dans le livre Univers de la Tétralogie. La Cité franche sera un excellent point de départ pour vos aventures !




En gros, on fonce, mode bulette de Gawain... et on vise un beau final !



...et on passe au préalable par tout ça :





1 commentaires:

La quête du grand méchant : l'exemple des abominables créations de Mégare de Cyrillane

vendredi, juillet 08, 2016 Iris d'Automne 2 Comments

Aujourd'hui un aperçu de la manière dont la création de l'univers s'articule avec celle du bestiaire au travers de l'exemple de la relation entre Mégare de Cyrillane et les chimères.

Genèse de cette histoire...


Parmi les étapes de création d'un univers figure celle éminemment nécessaire, consistant à disposer de grands méchants qu'on adorera affronter. Concevoir des "méchants", ce n'est pas toujours facile. Il faut qu'il soit puissant, avec des motivations qui tiennent la route, qu'il ne soit pas superposable à son voisin "grand méchant du pays voisin"... Bref, qu'il ait une identité et du charisme.

En travaillant sur le bestiaire, et compte-tenu de ma tendance un peu obsessionnelle à justifier l'existence et la propagation de chaque créature, je me suis mise à me poser des tas de questions existentielles. Ce que vous lirez sera le résultat de ces longues heures passées à chercher la meilleure explication possible :

1. qu'elle soit cohérente,
2. qu'elle soit différente de celle des autres monstres,
3. qu'elle soit source d'aventures

En somme, j'essaie de fournir des réponses qui permettront de satisfaire la curiosité des joueurs & PJ les plus curieux ^^

Il était une fois...


Mégare de Cyrillane faisait partie de la dynastie régnant sur la Cyrillane, une contrée riche, longtemps rivale de la Cité franche. Elle se passionna pour la magie et tout particulièrement sur un mélange de transmutation et de médecine. Son emblème était le lion, et ce malheureux animal fit les frais de sa passion, se retrouvant littéralement au cœur de plusieurs créations abjectes parmi lesquelles figure la chimère. Le monde d'Eana lui doit certains monstres épouvantables, qui désormais sèment la terreur dans les terres sauvages.

Sur la magicienne en revanche, on sait peu de choses avec certitude. Elle serait devenue liche, mais personne n'en a la preuve. Elle aurait gardé un moyen de contrôler ses créations, mais là encore, cela semble relever de la légende. On prétend aussi qu'elle aurait dû fuir la capitale pour échapper à un complot qui menaçait sa vie et qu'elle jura de revenir.

Ce qui est certain à présent, c'est que la Cyrillane s'enfonce dans une guerre civile d'une brutalité sans pareille et les factions s'entre-déchirent dans les villes et les campagnes. Nous vivons des temps troublés, qui donnent à certains l'opportunité rêvée de s'emparer du pouvoir absolu sur ce vaste et riche pays... et de là, qu'est-ce qui pourrait empêcher le nouveau dirigeant de se lancer vers de nouvelles conquêtes ?

Mais si Mégare de Cyrillane a bien de tels projets, peut-être risque-t-elle d'être débordée sur son flanc. En effet, la noirceur de la magie employée pour faire exister les chimères les a rendu sensibles au Chancre -- il suffit de les regarder pour s'en convaincre ! Même si ces monstres ne sont pat totalement inféodés à cette chose-être, ils tendent inconsciemment à faciliter ses avancées destructrices.



La chimère, par Gawain

2 commentaires:

Le pacte du sorcier

lundi, juillet 04, 2016 Iris d'Automne 2 Comments

Les sorciers sont des arcanistes qui doivent leurs sorts à une "puissance" avec laquelle ils concluent un pacte. Il existe toutes sortes de puissances : des démons, des rois & reines féeriques, des diables, des nagas (bons ou mauvais), des coatls vénérables, les aboleths et même le Chancre ! Les uns se sont liés volontairement, les autres par accident ou sans réel choix ("signer" ou "mourir horriblement" n'est pas un choix...).

Durant leur vie d'aventurier les sorciers oscillent entre la promotion des intérêts et buts de leur puissance tutélaire, et leurs propres ambitions. Parfois ils cherchent à utiliser leurs connaissances des petits secrets de leur maître pour mieux le trahir et le détruire... Mais à quel prix pour eux ? Et est-ce seulement encore possible ? Car s'ils contemplent l'abîme, l'abîme lui aussi les voit et sonde leur âme.

Sont-ce toujours des fous fanatiques qui se lancent dans cette voie périlleuse ? Pas nécessairement, car les princes démons, quelque effrayant soit leur aspect, ont un message qui peut être entendu par tous ceux qui souffrent, se sentent trahis ou désabusés.

Avez-vous entendu parler d'Akhlitôl la vengeresse, la mère des mariliths ? Elle dit que nous sommes responsables de tout ce que nous faisons ou laissons faire. D'après elle, il est légitime de défendre ses intérêts et par là de se rendre justice. Elle aide les opprimés, ceux qui ne peuvent se tourner vers personne pour les aider à punir un tyran qui commet des crimes dans l'impunité la plus complète. Les autres rois et princes le laissent régner du moment qu'il respecte les accords, et tant pis s'il emprisonne et torture ses opposants.

Quelque chose doit être fait... il faut agir... et c'est à ceux qui ont la force et la détermination nécessaire que revient le choix périlleux de plonger dans les ténèbres pour faire émerger la lumière.



Ci-dessous le pacte démoniaque d'un sorcier offrant son âme à Akhlitôl contre la promesse de le soutenir dans sa lutte, par Charlène.


2 commentaires:

Discipline et avancées à l'orée de juillet 2016

vendredi, juillet 01, 2016 Iris d'Automne 2 Comments

Nous voici arrivés au 1er juillet ! Depuis avril, toute l'équipe continue de travailler dur pour terminer dans les meilleurs délais.

Traduction du SRD


Déjà une bonne nouvelle : les traductions du SRD sont terminées. Cette phase a été coordonné par Dominique Lacrouts qui a déjà pas mal d'expérience dans ce domaine. Les traducteurs m'envoient leurs fichiers pour que je fasse une première vérification globale. J'ai du mal à apprécier le temps qu'il me faudra pour faire le tour de la question mais c'est une première étape importante. Ensuite il y aura plein de petites choses réclamant beaucoup de minutie : mettre les textes créés & SRD dans les même fichiers, vérifier que tout s'articule bien, ajouter au besoin des chapeaux aux chapitres etc.

Finalisation du module Ed Greenwood


Du côté des modules, la traduction de celui d'Ed Greenwood a démarré. L'intérêt des "petits" chantiers pour moi : on en voit plus facilement le bout et les terminer est encourageant :-)

Poursuite des travaux d'illustration


Côté illustration, les choses poursuivre le même rythme que depuis le début, donc sur ce volet, pas grand chose à dire (et puis vous avez régulièrement un aperçu des travaux ^^).

Poursuite du marathon


C'est un marathon et pour tenir la distance, il faut de la discipline et de la régularité (ce qui explique mon choix d'illustration ;-)). La principale difficulté à mon poste est de donner aux collaborateurs tout le nécessaire pour avancer (feedback, réponses à diverses questions, vérifications de toutes sortes) sans se laisser déborder et "sanctuariser" le temps de création à réaliser soi-même. Et afin de ne pas oublier au milieu de tout ça d'écrire ces articles, je me suis même programmé de petites alertes sur mon smartphone ^^


J'espère que nous aurons bien avancé dans un mois et que j'aurais d'autres bonnes nouvelles à annoncer :-)
Vue de la cour d'entraînement d'une guilde de guerriers - par Akae

2 commentaires: