L'architecte de l'inframonde

vendredi, décembre 09, 2016 Iris d'Automne 3 Comments

Vous vous êtes peut-être demandé comment tant de peuples pouvaient bâtir et évoluer dans les profondeurs de l'inframonde ? Même si ces gens (drows, duergars...) ne sont pas des plus commodes, leur performance force le respect.

Le ver pourpre est la réponse à vos interrogations.

Cet être immense (à la taille adulte, un peu moins quand il est juste vermisseau) a pour particularité d'être capable de créer des tunnels même dans de la roche. Il descend dans l'inframonde profond, remonte à la surface, zig-zague... Parfois même il meurt bêtement noyé, quand il essaie de remonter à la surface en perçant le plancher océanique.

En règle générale, un ver pourpre, même massif, n'est pas un danger car il est omnivore et se nourrit volontiers de matière inerte. Malheureusement, il a des phases boulimiques durant lesquels il a très envie de viande, et dans ces cas là, il se fie aux vibrations et fonce vers sa pitance (illustration ci-dessous de ce type de situation désagréable). On peut supposer qu'il se gave ainsi avant d'aller pondre, mais parmi les survivants à ses attaques, bien peu ont manifesté suffisamment de curiosité pour aller suivre l'immense invertébré dans les entrailles de la terre.




Le ver pourpre par Gawain

3 commentaires:

  1. '-' ça a pas l'air super commode quand même comme bestiole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si, si... quand ça n'a pas faim, tout va bien ! même que ça creuse des chouettes tunnels que les aventuriers adorent emprunter pour chercher les ennuis ^^

      Supprimer
    2. Même que tu sauras peut-être bientôt. =D

      Supprimer