Veuillez signer ici de votre sang

vendredi, août 12, 2016 Iris d'Automne 2 Comments

Certains considèrent avec un peu de légèreté les pactes diaboliques. Il paraît important de mettre en garde les candidat(e)s à la damnation pour qu'ils ne signent qu'en connaissance de cause.

Au début, tout commence très simplement : cercle d'invocation et signes cabalistiques tracés avec application dans votre cave. Une projection d'un diable cornu répond à votre appel (nous supposerons que vous avez tenté de vous adresser à des individus "loyaux" plutôt que de vous risquez à contacter un glabrezu démoniaque et donc chaotique). D'une apparence massive, athlétique et dérangeante, le monstre s'avère plutôt affable.

En réalité, vous avez tenté de contacter un hospodar, c'est à dire un seigneur diabolique, mais ces êtres ne se déplacent pas souvent en personne, même sous un aspect affaibli. Ils ont leurs diables contractants (certains les nomment "malebranche") pour les discussions avec les candidats : inutile de perdre son temps avec des ado trouillards qui brûleront le grimoire après cette nuit en essayant de chasser à jamais de leur mémoire le souvenir cuisant de ce rituel. Votre interlocuteur est là pour vous jauger et voir ce qui peut être fait pour vous amener à rejoindre les nombreuses âmes damnées de la Fournaise... tout en douceur et en persévérance.

Vous noterez que la plupart des tieflings qui se promènent dans le monde ont des points communs avec ce négociateur chevronné : teint coloré, cornes, queue, griffes... La raison en est simple : les messes noires impliquent certaines pratiques (devinez lesquelles, je sais que vous pouvez y arriver !) valant des bonus de "cadeaux" aux sorcières. (Petits sacripants, si vous regardez où je pense, la réponse à votre question est "il a un fourreau" et donc ce que vous cherchez ne se voit pas de prime abord hors circonstance appropriée, non mais !... si vous ne cherchiez pas... eh bien maintenant vous avez matière à vous poser des questions sur les discussions dans les arrières-salles du projet :-P)

Si le diable cornu est suave et persuasif, il n'est pas non plus un génie : les contrats diaboliques sont conçus par les diantrefosses. Autant dire que vous aurez à vous lever tôt si vous envisagiez de dénoncer un contrat et le casser grâce à telle ou telle clause !

Seuls les sorciers les plus prometteurs acquièrent la capacité d'invoquer des diantrefosses, et a fortiori des hospodars. De tels rituels réclament tant d'énergie et de puissance qu'il faut prévoir de les accomplir dans des lieux (maléfiques, cela va sans dire) dédiés. Mais n'oubliez pas : même si vous deveniez le sorcier qui ouvrira les portes de la Fournaise sur Eana, au final, vous restez un simple mortel : un pion, par essence jetable... peu importe le fatras séduisant qu'on vous ait servi durant des années de bons et loyaux services.



Un diable cornu - par Gawain (et un aperçu de l'inconfort de la damnation dans la Fournaise par la même occasion)

2 commentaires: